Nantes: Le trafic de l'aéroport établit un nouveau record à 4,4 millions de passagers

TRANSPORTS La fréquentation de l'aéroport Nantes-Atlantique a maintenu sa forte croissance en 2015...

Frédéric Brenon

— 

La fréquentation de l'aéroport Nantes-Atlantique a progressé de 5,5% en 2015
La fréquentation de l'aéroport Nantes-Atlantique a progressé de 5,5% en 2015 — F.Brenon / 20 Minutes

Les chiffres sont désormais officiels. Avec une hausse de fréquentation de 5,7 % et un total de 4,39 millions de passagers accueillis en 2015, l’aéroport Nantes-Atlantique poursuit sa forte croissance et établit un nouveau record, annonce Vinci airports.

Sur les cinq dernières années, Nantes-Atlantique affiche la plus forte croissance des aéroports régionaux français (+35 % de passagers depuis 2011), devant Bordeaux et Nice. Sur dix ans, la fréquentation de la plateforme nantaise a doublé.

Tiré par l’Europe et les low-cost

Ce développement est principalement porté par le trafic vers l’Europe (+20 % en 2015) et par le dynamisme des compagnies low-cost (+15 %), lesquelles représentent désormais près de la moitié du trafic global. Air France, EasyJet et Volotea sont les compagnies les plus fréquentées.

Quant aux mouvements commerciaux d’avions, sujet sensible auprès des riverains survolés, ils progressent moins vite que le nombre de passagers mais augmentent tout de même : + 2,5 % en 2015, comme en 2014.

Les grosses journées se multiplient

La conséquence de cette croissance est une « multiplication des journées de forte densité » nécessitant des renforts de personnel et de l’anticipation dans le pilotage de l’activité aéroportuaire, selon Vinci Airports. Nantes-Atlantique a ainsi connu l’an passé 135 journées à plus de 14.000 passagers, contre 80 journées en 2014 et seulement 6 en 2011. Vinci n’emploie pas, pour autant, le mot « saturation » pour qualifier la situation.

Au moins dix créations de lignes en 2016

Pour 2016, dix ouvertures de lignes sont déjà prévues (quatre par Volotea, deux par Easyjet, une par Transavia, une par Vueling, une par CityJet et une par Aegean).

« Le potentiel de développement pour les années à venir reste fort dans le Grand Ouest pour répondre aux besoins toujours très importants de mobilité des habitants et des entreprises du territoire », assure Vinci.

Saluration ou marge de progression ?

L’aérogare de Nantes-Atlantique était conçue pour un maximum de 4,3 millions de passagers, plafond atteint en 2015. Pour autant, les opposants au projet de transfert à Notre-Dame-des-Landes font remarquer que celle-ci peut être agrandie. Et rappellent que l’aéroport de Genève, sur une surface semblable et avec une seule piste, accueille, lui, plus de 14 millions de passagers.