FC Nantes: «Eux n'ont qu'une envie, c'est de taper Nantes !», prévient le défenseur Léo Dubois

INTERVIEW Ce mercredi soir (18 h 30), le FC Nantes joue son 16e de finale de la Coupe de France à Mantes-la-Ville, contre le FC Mantois (CFA)...

David Phelippeau

— 

Le défenseur Léo Dubois contre Lorient.
Le défenseur Léo Dubois contre Lorient. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Avec 13 titularisations en Ligue 1 cette saison, Léo Dubois s’est installé dans le groupe pro. S’il a souvent pallié les absences de Youssouf Sabaly ou Wildfried Moimbé, le latéral ne veut pas se contenter de remporter le jeu des chaises musicales. Ce soir, dans les Yvelines, contre le FC Mantois (CFA), le jeune Canari devrait commencer la rencontre au poste de latéral gauche.

>> A lire aussi: FC Nantes: Enock Kwateng sera titulaire contre son ancien club

Vous allez probablement retrouver une place de titulaire. Comment appréhendez-vous ce retour ?

J’espère avoir du temps de jeu et essayer d’apporter ce que je sais faire. Je prends ce qu’on me donne. En début de saison, j’ai eu pas mal d’opportunités de jouer. J’en ai un peu moins en ce moment. Être remplaçant, je sais ce que c’est. Je n’ai qu’une envie, celle de tout donner pour gagner ma place. J’ai faim, comme toutes les personnes dans le groupe et en particulier celles qui sont sur le banc. À nous de pousser le groupe vers le haut.

Une qualification vous permettrait aussi de continuer à jouer sur deux tableaux. Est-ce important pour la vie de du groupe ?

Oui, c’est important. On a fait un bon début d’année 2016. On va tout faire pour conserver cette dynamique positive. Nous allons affronter une bonne équipe de CFA qu’il ne va pas falloir prendre à la légère. Si on peut grappiller encore des matches de coupe de France, ce ne sera que du positif.

Ce déplacement à Mantes peut-il ressembler à un traquenard ?

Je ne sais pas, mais si on aborde tous ces matchs avec le même état d’esprit, on doit pouvoir faire quelque chose. Eux n’auront qu’une envie, c’est de taper le FC Nantes. Il faut qu’on soit prêt. Je pense que ce sera un match engagé. Il faudra répondre présent dans les duels pour gagner. Mentalement, si on ne se met pas tout de suite dedans, on va se faire exploser. Il faudra aborder ce match sereinement et avec beaucoup d’envie. On peut s’attendre à se faire un peu bousculer à travers les propos. À nous les professionnels d’aller vers l’avant, de passer outre.

Redoutez-vous d’être la risée de la France en cas d’élimination ?

Non ! Si on fait le job, on va gagner ce match-là. Il faut penser à passer ce tour pour pouvoir enchaîner. On va y aller avec un esprit combattant. Techniquement, on sera supérieurs mais le premier aspect, c’est de répondre dans les duels pour montrer que nous sommes les pros et que l’on ne veut pas se faire bousculer. Dans un second temps, la technique prendra le dessus je l’espère. C’est à travers ces ingrédients qu’on va pouvoir marquer des buts et les étouffer. Il ne faut leur laisser aucun espoir. Ce serait génial de marquer dans le premier quart d’heure.

À titre individuel, avez-vous pris des renseignements sur votre adversaire, son stade ?

Je ne l’ai pas encore fait mais j’ai l’habitude de le faire lorsque nos matches ne sont pas télévisés. Je vais me renseigner sur internet avant le match.