FC Nantes : Comment le FCN doit (sur)vendre Ismaël Bangoura

FOOTBALL L'attaquant guinéen du FC Nantes (31 ans), qui ne rentre plus dans les plans du staff et de la direction, ne croule pas sous les demandes d'autres clubs...

David Phelippeau

— 

L'attaquant nantais Ismaël Bangoura.
L'attaquant nantais Ismaël Bangoura. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Un véritable casse-tête pour la direction. L’attaquant Ismaël Bangoura ne s’entraîne plus avec les pros depuis plusieurs mois. Pour le croiser à la Jonelière, il faut assister aux séances de l’équipe de CFA. 

A un an et demi de la fin de son contrat, le Guinéen, au cœur de l’affaire (bien malgré lui) qui a valu un an d’interdiction de recrutement au club et 4,5 millions d’euros d’amende, ne fait plus partie du projet de la direction et du staff technique. Cet été, le joueur, âgé de 31 ans, a refusé un club chypriote. Créteil a ensuite placé ce dossier en haut de sa pile puis s’est retiré sans donner beaucoup d’explications.

Bangoura n’a pas joué une minute en match officiel avec les pros cette saison. Il a dû se contenter de 83 minutes en CFA mi-décembre. « C’est un dossier compliqué, avoue Christophe Hutteau, son agent. Il a des statistiques faméliques pour diverses raisons [quatre buts en une quarantaine de matchs joués en quatre saisons de L2 et L1]. » Son représentant finit même par confier qu’il n’y a « aucune garantie qu’il parte avant la fin janvier ». Aussi, 20 Minutes a décidé d’aider les différentes parties à (sur) vendre Ismaël Bangoura. Mode d’emploi

Bangoura, un attaquant capable de coups de génie

En près de quatre ans au FCN, l’attaquant guinéen a inscrit une petite dizaine de buts, malgré un temps de jeu très limité. Et souvent, on se souvient de ses réalisations tant elles sont marquées du sceau de la classe. Personne n’a oublié son geste de génie fin 2014, contre Metz en Coupe de la Ligue. Bangoura caresse le ballon pour effectuer un petit lob de 25 mètres dans la lucarne du but messin…

>> Savourez le geste de génie de Bangoura

Quelques semaines avant, il avait marqué le 3e but du succès (4-0) en Coupe de la Ligue (encore) contre Laval. Un amour de frappe enroulé dans la lucarne de la cage lavalloise.

>> Admirez la frappe enroulée de Bangoura à 1 h 08 m

Bangoura, un talent à coût réduit

Ça vaut le coup d’essayer. Bon rapport qualité/prix. A Nantes, l’attaquant guinéen touche 15.000 euros (bruts) mensuels. Un salaire dérisoire pour un joueur de L1 et pour un attaquant passé de Kiev à Rennes en 2009 pour 11 millions d’euros ! Un attaquant capable de marquer 20 buts en 63 rencontres sous le maillot du Mans en deux saisons (2005-2007). Le FCN ne devrait pas demander une grosse indemnité pour s’en séparer et le joueur ne pas être très gourmand en salaire tant il a envie de prouver qu’il est encore un footballeur talentueux.

Bangoura, son talent ne s’est pas envolé

« C’est sans doute l’attaquant de l’effectif le plus compliqué à marquer, confiait un jeune défenseur nantais en début d’année 2015 [il y a juste un an !]. Il a des appuis rapides, des changements de trajectoire imprévisibles. » Peut-être un peu moins rapide (on vous l’accorde) qu’avant, Bangoura n’a pas perdu son talent, son habileté technique. Celle qui lui avait permis de marquer 28 buts en 46 matchs avec Kiev (2007-2009). Autre statistique : sept réalisations en 17 rencontres de Ligue des champions.

Bangoura a dit stop à la sélection

En décembre 2014, l’attaquant nantais a préféré mettre fin à sa carrière en sélection guinéenne. Pourquoi ? « Pour me concentrer sur le FCN », avait-il expliqué. Cette décision témoigne une excellente mentalité du joueur, qui veut rendre à son employeur ce qu’il lui donne.

Bangoura ne joue pas mais ne râle jamais

Le Guinéen est un taiseux. Mais lorsqu’il s’exprime, il n’y a jamais un mot plus haut qu’un autre. « Les critiques, il faut les assumer. Ma meilleure réponse aux médias, c’est de marquer des buts », martèle-t-il souvent. Mis de côté depuis plusieurs mois, Bangoura n’a jamais polémiqué dans les journaux. Preuve d’une mentalité exemplaire.

>> A lire aussi : FC Nantes : « Le coach voit que je travaille et que je ferme ma gueule », explique Ismaël Bangoura

Bangoura a des coiffures originales

Il a la tête (et les cheveux) pour devenir la coqueluche d’un club, d’un stade. Bangoura changé souvent de style capillaire. Coupe décolorée, dreadlocks, cheveux courts…

NANTES, le 16/10/2013 Ismael BANGOURA joueur du FCN - FABRICE ELSNER/20MINUTES
L’attaquant ismaël Bangoura à Rennes. - David Vincent/AP/SIPA

L’attaquant Ismaël Bangoura. - JEAN-SEBASTIEN EVRARD/AFP