Notre-Dame-des-Landes: 19 gardes à vue après l'opération escargot ce matin à Nantes

AÉROPORT Dix neuf conducteurs ont été arrêtés lors des ralentissements orchestrés sur le périphérique nantais par des manifestants anti-aéroport...

F.B.
— 
Le périphérique a été perturbé de 7h30 à 9h30 ce matin par des ralentissements causés par des anti-aéroport
Le périphérique a été perturbé de 7h30 à 9h30 ce matin par des ralentissements causés par des anti-aéroport — AFP

Si l’opération escargot menée par des militants anti-aéroport ce mardi matin de 7h30 à 9h30 a créé pas mal de perturbations sur le périphérique nantais, des embouteillages plus conséquents ont semble-t-il été évités du fait de l’intervention des forces de l’ordre.

Au moins 19 conducteurs ont ainsi été arrêtés sur le périphérique nantais et placés en garde à vue, indique la police : huit porte de la Chapelle, six portes de Retz, quatre porte de Grand-Lieu, un porte de Vertou. Leurs véhicules ont été envoyés en fourrière. Quatre personnes ont également été contrôlées porte de la Beaujoire et seront convoquées ultérieurement. Trente personnes ont été contrôlées porte de la Chapelle.

>> Lire aussi: «Il est temps que l'Etat prenne ses responsabilités», s'agace Johanna Rolland

Les manifestants dénoncent la « répression »

« Ce matin, la seule réponse des autorités a été la répression », dénoncent les occupants de la Zad qui avaient appelé à participer à cette opération escargot visant à réclamer l’abandon des procédures d’expulsion lancées contre des habitants et agriculteurs historiques de Notre-Dame-des-Landes. Une audience est en effet prévue mercredi (11h) au tribunal de grande instance de Nantes.

« Puisque le gouvernement s’entête, nous n’avons d’autres choix que de continuer la mobilisation », préviennent les anti-aéroport. Un rassemblement est prévu mercredi à 10h30 devant le palais de justice de Nantes. D’autres opérations escargot sont menées depuis 13h ce mardi par des tracteurs sur quelques axes routiers de Loire-Atlantique.