FC Nantes : Kolbeinn Sigthorsson affirme vouloir rester à Nantes

FOOTBALL Dans Ouest-France de ce mardi, l'attaquant islandais, buteur contre Saint-Etienne dimanche (2-1), martèle son envie de réussir sur les bords de l'Erdre...

David Phelippeau
Nantes' Icelandic forward Kolbeinn Sigthorsson celebrates at the end of the French L1 football match between Nantes and Saint-Etienne on January 10, 2015 at the Beaujoire stadium in Nantes, western France. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Nantes' Icelandic forward Kolbeinn Sigthorsson celebrates at the end of the French L1 football match between Nantes and Saint-Etienne on January 10, 2015 at the Beaujoire stadium in Nantes, western France. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD — AFP

Dans la bouche d’un joueur de football, on sait toujours que ça ne veut pas dire grand-chose… En attendant, ce mardi, dans Ouest-France, l’attaquant islandais du FCN Kolbeinn Sigthorsson, auteur de son deuxième but de la saison contre Saint-Etienne (2-1) dimanche, a affirmé qu’il se voyait poursuivre à Nantes alors qu’il est annoncé sur le départ depuis plusieurs semaines : « Je veux rester ici. Je sais que d’autres clubs s’intéressent à moi. Mais je n’y pense pas pour le moment. Pour moi, le plus important n’est pas de partir mais de bien jouer avec le FC Nantes. […] Je suis sous contrat avec le FC Nantes et je ne suis pas pressé de partir. »

>> A lire aussi : FC Nantes: «Les critiques ne m'ont pas blessé, mais rendu plus fort», souffle Kolbeinn Sigthorsson

Un nouveau joueur en 2016 ?

En décembre, l’entraîneur nantais Michel Der Zakarian avait reproché au joueur, tête de pont du recrutement estival nantais (acheté 3,5 millions d’euros à l’Ajax), une certaine surcharge pondérale. Sigthorsson s’est expliqué dans Ouest-France : « Comme je l’ai dit, je ne pouvais pas m’entraîner autant que je voulais et cela expliquait peut-être cette légère surcharge. A l’époque, je ne me sentais pas bien à cause de mon genou. L’entraîneur a compris et m’a demandé d’être plus affûté. Je lui ai dit qu’il aurait un nouveau Kolbeinn en 2016. »