FC Nantes : «Ce penalty [très litigieux] a permis de nous réveiller», reconnaît Rémy Riou

INTERVIEW Le portier nantais revient sur l'action qui a amené le penalty litigieux pour l'ASSE au quart d'heure de jeu et sur la bonne réaction de ses coéquipiers après ce coup du sort...

David Phelippeau

— 

Le gardien de but nantais battu sur le penalty de Nolan Roux à la 14e.
Le gardien de but nantais battu sur le penalty de Nolan Roux à la 14e. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Un capitaine comblé. Rémy Riou, gardien de but du FC Nantes, était très satisfait après la victoire (2-1) des siens contre l’AS Saint-Etienne, ce dimanche. Selon lui, le FCN a réalisé un de ses meilleurs matchs de la saison…

>> A lire aussi : FC Nantes: «Les critiques ne m'ont pas blessé, mais rendu plus fort», souffle Kolbeinn Sigthorsson

Pouvez-vous nous raconter ce qui s'est passé sur l’action qui amène le penalty stéphanois (14e), qui semble litigieux ?

Sur cette action, je suis un peu naïf, l’arbitre aussi. Hamouma balance le ballon devant lui et vient s’entremêler ses jambes dans moi. Il aime bien faire ça. Il n’en est pas à son premier coup d’essai. Après, l’arbitre a beaucoup compensé. C’est dommage d’en arriver là. Mais ce penalty nous a aussi permis de nous réveiller, d’avoir un autre tempo dans le match pour pouvoir marquer derrière.

Qu’avez-vous pensé du contenu sur ce match ?

Très bien. On allait vers l’avant, on a joué très haut, on a appliqué les consignes du coach. C’est bien mais il ne faut pas s’enflammer. Il ne s’agit que d’une victoire, c’est tellement serré qu’on peut vite monter, mais on peut vite redescendre. Il faut s’appuyer là-dessus pour pouvoir enchaîner parce qu’il y a eu de belles choses. Il faut encore s’appliquer techniquement aussi, on peut avoir un peu plus d’application sur les centres. Mais c’était un match bien abouti, quand même.

C’est la première fois cette saison que vous gagnez alors que vous avez été menés au score…

Cela fait plaisir. Cela montre aussi qu’on a du caractère, du potentiel et surtout qu’on ne lâche pas les matchs. Je me répète, mais le penalty [litigieux] a eu le mérite de nous rebooster.