Loire-Atlantique: Les parcs animaliers ont fait le plein en 2015

LOISIRS Planète sauvage, l'Océarium du Croisic et le zoo de la Boisiière du Doré ont attiré à eux trois plus de 650.000 visiteurs en 2015...

Frédéric Brenon

— 

Les dauphins de Planète sauvage sont très prisés des visiteurs
Les dauphins de Planète sauvage sont très prisés des visiteurs — Julie Urbach / 20 Minutes

Le bilan 2015 est satisfaisant pour les parcs animaliers de Loire-Atlantique. Le plus célèbre d’entre eux, Planète sauvage, a accueilli un peu plus de 255.000 visiteurs sur son site de Port-Saint-Père. Une fréquentation certes en légère baisse (-1 %), mais par rapport à une année 2014 qui avait été très positive. « On est contents de notre saison, commente Clémentine Amar, responsable marketing de Planète sauvage. La météo a été globalement favorable. Les visiteurs apprécient particulièrement la piste safari, qui reste l’emblème du parc, et, bien sûr, la Cité marine et ses dauphins. »

Le zoo de la Boissière en progrès

Même satisfecit pour le zoo de la Boissière du Doré, qui a enregistré environ 150.000 entrées en 2015, soit une hausse de 3 %. « C’est très satisfaisant, confirme Sébastien Laurent, directeur de la Boisière. Le début de saison avait pourtant été difficile. On a également ressenti un creux lors du pic de chaleur de juillet et le spectacle du dragon Long-Ma à Nantes en août. » Les retours les plus positifs vont à la volière asiatique, « une nouveauté 2015 », à la plaine africaine, aux orangs-outans et, « surtout, au spectacle d’oiseaux en vol libre ».

L’Océarium a fait le plein

Quant à l’Océarium du Croisic, site essentiellement couvert, il fait encore mieux que ses deux concurrents avec une croissance de 9 % pour un total de 250.000 visites en 2015. Presque au même niveau que Planète sauvage. « C’est une très belle saison en effet mais il est difficile d’avancer une explication significative, réagit Stéphane Auffret, directeur de l’Océarium. Les manchots, le bassin aux requins, nos animations pour petits et grands plaisent beaucoup. Il y a eu aussi quelques naissances qui ont fait parler de nous. »

Des projets pour 2016

Pour 2016, Planète sauvage, qui rouvrira le 28 février, prévoit une nouveauté sur la partie piétonne. « Il y aura de nouveaux espaces, de nouvelles espèces, de nouvelles visites », lâche Clémentine Amar, tout en gardant le secret. Du côté du zoo de la Boissière (réouverture 6 février), quatre lodges perchés où l’on pourra dîner, passer la nuit et profiter d’un petit-déjeuner à hauteur des girafes seront ouverts sur la plaine africaine au 1er avril. Quant à l’Océarium (réouverture le 7 février), il prépare l’ouverture l’été prochain d’un nouveau bâtiment doté d’un grand bassin et d’une salle d’exposition.