Nantes: La métropole gagne chaque année près de 6.000 habitants

DEMOGRAPHIE Cette année encore, l'Insee fait état d'un «fort dynamisme démographique» dans la région Pays de la Loire...

Julie Urbach
— 
Des passants rue de la Barilleri, à Nantes
Des passants rue de la Barilleri, à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes

Exactement 609.197. C’est le nombre d’habitants que comptait Nantes métropole au 1er janvier 2013, selon les nouveaux chiffres de la population que vient de diffuser l’Insee. Toujours très attractif, le territoire gagne depuis 2008 près de 5.700 habitants par an. Une augmentation qui profite bien sûr à la ville de Nantes, laquelle s’approchait du seuil des 300.000, mais aussi aux 23 autres communes de l’agglo.

Huit d’entre elles ont particulièrement séduit : en cinq ans, Sainte-Luce a par exemple gagné 2.470 habitants (+4 %), 1.870 pour Bouguenais (+2 %), ou encore 1.710 pour Couëron (+1,8 %). Les communes de Rezé, Vertou, La Chapelle-sur-Erdre, Thouaré et Carquefou ne se portent pas si mal non plus : elles ont chacune grossi de plus d’un millier de nouvelles personnes depuis le décompte de 2008.

La grande couronne aussi

Si la Loire-Atlantique est le quatrième département à la plus forte croissance, c’est aussi parce que « les communes de la grande couronne nantaise connaissent un dynamisme démographique particulièrement marqué », explique l’Insee. En 2013, il y avait donc davantage de monde à Nort-sur-Erdre, Saint-Philbert-de-Grandlieu, ou au Loroux-Bottereau, dont la croissance a atteint 4,5 % par an, contre 0,5 % au niveau national !

Une hausse qui s’explique, comme pour les autres communes de la région, par un nombre de naissances supérieur à celui des décès, mais aussi, à égalité, par le bon solde migratoire. Au final, seules 18 communes sur les 221 de Loire-Atlantique ont vu leur population diminuer : il s’agit de certaines communes côtières (La Baule, Le Pouliguen, Batz-sur-Mer…) et d’autres situées au nord du département, comme Châteaubriant.

Les Pays de la Loire, région toujours dynamique

A une plus grande échelle, les Pays de la Loire sont la 8e région en termes de population (3e plus forte croissance, derrière a Corse et le Languedoc Roussillon-Midi-Pyrénées ; avec 3.660.850 habitants. Vendée et Loire-Atlantique portent pour les trois quarts le gain de population. La Sarthe et la Mayenne ont une croissance bien plus faible (0,3 %), et sont même à la traîne si on les compare à la moyenne nationale.