FC Nantes: Kolbeinn Sigthorsson «en colère de ne pas avoir marqué davantage»

FOOTBALL L'attaquant islandais du FC Nantes, arrivé cet été, juge son bilan personnel bien insuffisant (1 but en 14 matchs)...

David Phelippeau
— 
Nantes' Icelandic forward Kolbeinn Sigthorsson (L) vies with Lyon's French defender Jeremy Morel during the French L1 football match between Nantes and Lyon on December 1, 2015 at the Beaujoire stadium in Nantes, western France. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Nantes' Icelandic forward Kolbeinn Sigthorsson (L) vies with Lyon's French defender Jeremy Morel during the French L1 football match between Nantes and Lyon on December 1, 2015 at the Beaujoire stadium in Nantes, western France. AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD — AFP

Il n’a inscrit qu’un but en 14 rencontres de Ligue 1. Un bilan médiocre pour la tête de pont du recrutement estival nantais. L’attaquant islandais Kolbeinn Sigthorsson (25 ans) n’y arrive pas depuis son arrivée sur les bords de l’Erdre. « Je suis en colère de ne pas avoir marqué davantage, explique l’Islandais dans Ouest-France de ce jeudi. J’ai eu des occasions. Un buteur est jugé sur son nombre de buts. Mais ce n’est pas toujours la responsabilité du buteur. » Sigthorsson explique ensuite qu’il aimerait bénéficier de meilleurs ballons. « Quand tu ne reçois pas les ballons qui te permettraient de marquer, tu es parfois frustré. […] La plupart du temps, je dois redescendre m’intercaler entre les lignes pour avoir le ballon. »

>> A lire aussi : VIDEO. FC Nantes: Kolbeinn Sigthorsson peut-il devenir le grand buteur des Canaris?

Il trouve le foot français trop défensif !

Toujours dans Ouest-France, l’Islandais se dit « simplement déçu par le fait que la Ligue 1 soit autant axée sur l’aspect défensif ». Il poursuit : « Il y a parfois un mur épais devant le but. Je préfère de loin le football plus offensif. […] Ici, en France, on te demande d’abord de te concentrer sur le repli défensif avant de regagner le ballon. C’est différent de ce que je connais. Je dois probablement m’y habituer, m’adapter à ce football. »