Nantes: 160 logements seront aménagés dans l’ancienne maison d’arrêt

URBANISME Fermée depuis 2012, l'ancienne prison, en centre-ville de Nantes, va accueillir des appartements, un parking...  

Julie Urbach

— 

L'ancienne maison d'arrêt de Nantes. Lancer le diaporama
L'ancienne maison d'arrêt de Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Le lancement des travaux est prévu pour le printemps 2018. Mais c’est désormais officiel : 160 logements seront aménagés dans l’ancienne maison d’arrêt de Nantes, située rue Descartes, non loin de la place Aristide Briand et de l’hôtel Radisson Blu. Un appel d’offres pour choisir le promoteur des opérations va être lancé ce mardi par Nantes métropole, qui a racheté le site (fermé depuis 2012) en septembre dernier.

>> A lire aussi: La caserne Mellinet va accueillir 1.700 logements

Une crèche et un parking

« Des éléments patrimoniaux comme le porche, la cour pavée, les anciens bâtiments du greffe seront conservées mais l’ensemble est très dégradé, observe Alain Robert, vice-président aux grands projets urbains à Nantes métropole. A la place, 50 % des futurs logements seront sociaux, l’autre partie en accession libre. Un équipement petite enfance (40 places) sera réalisé, ainsi qu’un parking public souterrain (250 places accessibles à tous en plus des 160 réservées habitants) créé en sous-sol.

Après la transformation du palais de justice en hôtel de luxe et l’ouverture du carré Lafayette dans l’ancienne gendarmerie, il s’agit de « la dernière étape majeure de la transformation fondamentale de la place Aristide Briand », assure Nantes métropole.