Nantes: Ils veulent recréer une salle d'arcade «comme avant»

LOISIRS Une petite entreprise collecte les vieilles bornes dans l'idée d'ouvrir prochainement une salle d'arcade...

Julie Urbach

— 

Une borne d'arcade Lancer le diaporama
Une borne d'arcade — J. Urbach/20 Minutes

On pouvait y jouer dans les bars, centres commerciaux, mais surtout dans des salles qui leur étaient entièrement dédiées. Depuis une quinzaine d’années, les bornes d’arcade se font beaucoup plus rares, avec le développement des consoles de jeu de salon notamment. Mais un trio de passionnés de la région nantaise prépare leur retour. Ils ont monté Starcadia, une entreprise qui propose aux particuliers et entreprises des bornes à la location. A terme, l’objectif est l’ouverture d’une véritable salle d’arcade à Nantes.

« Le jeu d’arcade permet une dimension sociale que l’on ne trouve pas en restant derrière son ordinateur, assure Blaise Miqueau, le fondateur de Starcadia. L’arcade, c’est le plaisir de jouer en face à face, se retrouver, se payer un verre ensuite… Notre but est de refaire goûter ça au public, comme avant. »

Une trentaine de machines déjà retapées

Depuis plusieurs mois, lui et ses associés écument les petites annonces, ventes aux enchères, brocantes et même déchetteries, à la recherche de vieilles machines à retaper. Anthony, électricien de 39 ans, prend un malin plaisir à les faire revivre. « Ca me prend un jour ou deux à chaque fois, ça dépend des problèmes, indique ce passionné d’électronique. C’est un vrai défi et surtout beaucoup plus économique : une borne neuve peut coûter plusieurs milliers d’euros ! »

Une trentaine de machines ont déjà été rénovées et leur stock est composé d’une centaine de jeux. Les traditionnels Pacman ou Tetris, des simulateurs de voiture, mais aussi Puzzle Bubble, réadapté à l’infini sur ordinateur et smartphone. « C’est plus sympa de jouer avec l’original, sourit Chloé, elle aussi dans l’aventure. Dans l’arcade il y a aussi ce petit côté nostalgie. Ce que j’aime enfin c’est la prise en main simple mais le sacré challenge qui vient derrière : aller le plus loin possible avec un seul crédit ! »

Soirée spéciale

A Nantes, Starcadia a déjà pu commencer à mettre ses bornes à disposition du public lors de l’exposition Ultima, au Lieu Unique, lors du Voyage à Nantes cet été. Jusqu’à fin décembre, c’est au premier étage du magasin Game Cash (rue de l’Arche sèche) que l’on peut enchaîner les parties de Street fighter à des prix que l’entreprise a voulu raisonnables (1 euro les trois parties). Ce samedi, une soirée spéciale, de 19h à 23h, y est d’ailleurs organisée, histoire de se plonger dans l’ambiance quelques instants.