Loire-Atlantique: La gendarmerie met en garde contre les risques d'incendie des sapins de Noël

SECURITE Le salon d'un habitant du département a été détruit par les flammes, lundi. En cause, son arbre de Noël placé trop près de la cheminée...

J.U.

— 

Illustration d'un sapin de Noël.
Illustration d'un sapin de Noël. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

L’ensemble de son salon a été détruit par les flammes et cet habitant de Saint-Etienne-de-mer-Morte, en Loire-Atlantique, a passé la nuit à l’hôpital, intoxiqué par des fumées. Ce lundi soir, un incendie a été maîtrisé par les pompiers, rapporte la gendarmerie. Ils ont heureusement pu intervenir avant que le feu ne se propage aux étages.

En cause, le sapin de Noël de cet homme qui représente un réel « facteur de risque d’incendie », assure la gendarmerie.

Des conseils de sécurité

Dans ce cas là, l’homme n’aurait pas du placer son arbre de Noël aussi près de sa cheminée, d’où le feu s’est propagé avant de gagner le canapé. Mais la gendarmerie donne d’autres conseils pour éviter le pire: bien stabiliser son sapin, ne jamais laisser les guirlandes électriques allumées sans surveillance, choisir des prises sécurisées…

Il faut aussi bien vérifier que le sapin, s’il est artificiel, répond aux normes. Idem pour les décorations et la neige artificielle, parfois inflammable.