Nantes: Six mois de prison avec sursis pour un manifestant anti état d'urgence

JUSTICE Un homme de 20 ans a été condamné lundi à six mois de prison ferme pour son comportement lors de la manifestation qui a dégénéré vendredi soir à Bouffay...

F.B.

— 

Nantes, le 27 janvier 2015,le palais de justice de Nantes
Nantes, le 27 janvier 2015,le palais de justice de Nantes — Frederic Brenon / 20 Minutes

Un jeune homme qui participait vendredi soir à une manifestation contre l’état d’urgence et la COP21 a été condamné lundi à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes. Le rassemblement, qui se tenait quartier Bouffay, avait dégénéré lorsque la centaine de personnes participantes avait croisé une équipe de policiers municipaux en train d’interpeller un sans abri auteur d’exhibition sexuelle.

L’homme de 20 ans, jugé en comparution immédiate lundi, avait donné un coup de pied dans la portière d’une voiture de police municipale et s’apprêtait à éclater une bouteille de bière sur le même véhicule, explique Presse Océan. Il s’est ensuite opposé à son interpellation par la police nationale. « Je n’ai pas entendu crier "Police" alors je me suis débattu », justifie-il

Il avait déjà été condamné il y a un an pour rébellion en marge d’une manifestation, précise Presse Océan.