Olympique Lyonnais : «J'en ai gros sur le cœur », avoue Jean-Michel Aulas

INTERVIEW Après le nul (0-0) des siens à Nantes, le président de l'OL veut positiver, mais garde un goût amer de tout ce qui est sorti dans la presse lundi...

David Phelippeau

— 

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL.
Jean-Michel Aulas, le président de l'OL. — C. Villemain / 20 Minutes

L’OL a stoppé l’hémorragie. Après trois défaites toutes compétitions confondues, les Lyonnais (4e de L1) ont arraché dans la douleur un point (0-0) à Nantes, ce mardi soir. Vu la situation actuelle de son club, le président Jean-Michel Aulas s’en contente…

Quel est votre sentiment sur ce nul (0-0) obtenu à Nantes ?

Sur le plan psychologique, c’est presque une victoire car on avait besoin de se soigner. On était en convalescence et quand on est en convalescence un match sans prendre de buts nous permet de retrouver un peu de lumière. Les joueurs doivent être félicités car ce n’était pas facile.

Vous avez aimé l’attitude de vos joueurs ?

Il y a eu une réaction, ce soir, dans le respect des consignes. On avait dit qu’il ne fallait pas prendre de but et se rassurer derrière.

Qu’avez-vous pensé de l’article publié sur le site de RMC qui dévoile une lettre que vous avez adressée à vos joueurs la semaine dernière ?

J’en ai gros sur le cœur sur ce qu’il s’est passé hier, en particulier avec la lettre que j’avais faite très personnalisée à l’intention des joueurs, avec une notion de confiance. Si elle se trouve à l’extérieur de la maison, ça veut dire que quelqu’un l’a donnée ou l’a expliquée et ça, je trouve que ce n’est pas bien vis-à-vis des collègues et de moi-même. De voir des choses dans la presse qui sont propres au vestiaire, ça veut dire qu’à l’intérieur du staff ou de l’équipe un certain nombre de gens se sont permis de divulguer des choses. C’est comme ça, en général, qu’on détruit la bonne ambiance.

Il y a donc toujours de gros soucis à l’OL ?

Je ne pense pas qu’il y ait plein de problèmes. Ils sont souvent mis en exergue parce que Lyon fait parler et a un budget qui doit nécessairement amener des résultats. Il n’y a pas de problèmes plus importants, mais il y en a un certain nombre… Le premier est de ne pas avoir eu les résultats souhaités en Ligue des champions. On est passés pour des rigolos et ça, on n’aime pas à Lyon.

On vous sent soulagé ce soir ?

Ce point fait du bien au président et c’est pour ça que je suis là. Les joueurs ont fait le travail. Le principal problème c’est la confiance dans ce genre de situation. Les joueurs sont critiqués de toutes parts et ils culpabilisent, donc ensuite on a tendance à ne pas être en confiance et à faire des boulettes. C’est ce qui a été le cas la semaine dernière. Elle a d’ailleurs été cauchemardesque. Il faut se soigner progressivement et retrouver le standing et les valeurs de l’OL.