FC Nantes: Quinze matchs de L1, douze buts, aucun sur coups de pied arrêtés

FOOTBALL Le constat chiffré agace fortement l'entraîneur du FCN Michel Der Zakarian...

David Phelippeau

— 

 AFP PHOTO / PASCAL GUYOT
AFP PHOTO / PASCAL GUYOT — AFP

Le FC Nantes marque peu, mais surtout jamais sur phases arrêtées cette saison. Pour beaucoup de clubs, les coups de pied arrêtés sont pourtant une arme dans ce championnat de L1. Un coup de tête sur un corner ou une déviation du bout du pied sur un coup franc peuvent débloquer des situations mal embarquées. Sur les douze buts inscrits par le FCN (en quinze matchs), aucun n’a été consécutif à un coup de pied arrêté. « Les corners, les coups francs… on ne marque pas un but, peste l’entraîneur Michel Der ZakarianContre Bastia (0-0), samedi, ils ont été bien tirés, mais on n’a jamais été à la chute. Il faut sentir les coups, s’engager, sortir le nez ou tout ce que vous voulez. On n’y est jamais. On a pourtant au moins quatre mecs qui mesurent 1,90 m… »

Un manque d’engagement

Vizcarrondo, Cana, Bammou, Sigthorsson ou Deaux ne culminent pas tous à 1, 90 m, mais ont un physique tel qu’ils peuvent apporter dans les « airs ». Ce n’est pourtant pas faute de travailler ces phases de jeu à l’entraînement à écouter Michel Der Zakarian. « Tu as beau travailler ça, si tu ne t’engages pas… », déplore le coach.

L’attaquant Johan Audel, qui fait son retour dans le groupe contre Lyon ce mardi, partage l’avis de son coach : « On est vraiment armés dans ce domaine. On a peiné à trouver les tireurs avec le départ de Jordan Vérétout, mais maintenant qu’on les a trouvés, il faut qu’on s’engage plus… » Coïncidence, Audel est le dernier Canari à avoir inscrit un but en championnat sur une phase arrêtée. C’était la saison dernière, lors de la 37e journée sur un corner délivré par… Vérétout.

>> A lire aussi : FC Nantes : Vérétout avoue qu’il « va vraiment falloir travailler les coups de pied arrêtés »