Nantes: Réduire ses déchets, c'est aussi possible dans sa salle de bain

CONSOMMATION A l'occasion de la semaine européenne de réduction des déchets, une boutique éphémère sans emballages a ouvert ses portes sur l'île de Nantes...

Julie Urbach

— 

On peut réduire ses déchets dans sa salle de bains avec du dentifrice et déodorant solide Lancer le diaporama
On peut réduire ses déchets dans sa salle de bains avec du dentifrice et déodorant solide — J.Urbach/20 Minutes

Acheter en vrac pour produire moins de déchets. L’idée commence à faire son chemin à Nantes. Alors que Day by day, la première épicerie sans emballages a ouvert en avril dernier, une boutique éphémère prônant le même mode de vie s’est installée, jusqu’à samedi soir à l’occasion de la semaine européenne de réduction de déchets, à la maison Bergeron sur l’île de Nantes.

Si l’on trouve sur place des lentilles, farine ou différentes sortes de thés, près de la moitié des références vendues concerne l’univers de la salle de bain.

Cotons-tiges réutilisables

« C’est un poste énorme de déchets auquel on pense moins, assure Johanna le Mau, 25 ans, cofondatrice de cette boutique et porteuse du projet O Bocal. Les mouchoirs, cotons démaquillants ou serviettes hygiéniques remplissent nos poubelles. Alors qu’il y a plein d’astuces pour s’en passer ».

Sur les étagères, tous les produits d’habitude liquides sont durs, tels de petites savonnettes. Shampoings pour différents types de cheveux, dentifrice au bout d’un bâton, déodorant à se frotter sous les bras, il suffit de les humidifier pour les utiliser.

On trouve aussi des disques démaquillants et autres protège-slips lavables en machine, des brosses à dents compostables et même des cotons tiges en bambou réutilisables (4,50 euros l’unité). « Quand je vois tous mes flacons de shampoing s’amasser sur le bord de la baignoire je me dis que je dois faire un effort », sourit Valérie, l’une des clientes de la boutique, qui a opté pour un kit complet.

Fabriquer ses propres produits ménagers

Pour aller encore plus loin, O Bocal (qui cherche toujours son local pour y installer durablement sa boutique) propose aussi aux clients de venir acheter leur lessive avec leur propre bidon. Et pour les plus courageux, ingrédients et recettes dans le but de confectionner soi-même ses produits ménagers sont disponibles.

« La base pour n’importe quel produit d’entretien, c’est le vinaigre blanc, détaille Johanna Le Mau. On y fait macérer des écorces de citron ou d’orange pendant deux semaines, avant de compléter avec de l’eau. Vitres, sol, surfaces… ça marche pour tout ! »