Nantes: L'Arbre aux hérons «ne se fera pas dans ce mandat», annonce Johanna Rolland

CULTURE L'ambitieux projet défendu par les créateurs des Machines de l'île est repoussé par Nantes métropole...

Frédéric Brenon

— 

La maquette de l'Arbre aux hérons est exposée à la Galerie des machines.
La maquette de l'Arbre aux hérons est exposée à la Galerie des machines. — F.Brenon /20Minutes

La décision de Nantes métropole concernant l’ambitieux projet d’Arbre aux hérons porté par les créateurs des Machines de l’île était très attendue. Elle vient de tomber : l’énorme structure métallique « ne se réalisera pas dans ce mandat [lequel s’achève en 2020] », annonce Johanna Rolland.

Trop cher et pas de terrain approprié

La présidente socialiste de Nantes métropole avance deux raisons. D’une part, le « montant de l’investissement [estimé à 35 millions d’euros] est trop élevé. Ce projet ne pourrait voir le jour qu’à la condition de recueillir à minima un tiers de financements privés ».

D’autre part, « aucun des terrains aujourd’hui envisagés sur l’Île de Nantes ne pourrait à terme accueillir l’Arbre aux hérons dans de bonnes conditions économiques, urbaines et paysagères ». Pour Johanna Rolland, « il est donc nécessaire de travailler sur de nouvelles hypothèses ».

Les Machines coupées dans leur élan

Ce report sine die porte un coup rude au récit des Machines de l’île, dont l’Arbre aux hérons devait être la troisième étape après l’Eléphant et le Carrousel des mondes marins. La Galerie des machines lui est d’ailleurs entièrement dédiée.

Les co-auteurs des Machines, Pierre Oréfice et François Delarozière, se disent « évidemment déçus », tout en comprenant «les difficultés de financement de Nantes métropole ». Mais considérant qu'il « n’y a pas d’avenir des Machines de l’île en dehors de l’Arbre aux Hérons », ils réaffirment leur détermination. « Nous continuons plus que jamais à porter cet incroyable projet qui seul pourra donner une visibilité mondiale à Nantes, ajoutent-ils. Nous avons confiance dans la détermination de Johanna Rolland pour assurer un avenir aux Machines de l’île. »

>> Lire aussi : Un appel à parrainage pour financer le projet d’Arbre aux hérons

35 m de haut, 400 personnes à bord

Le projet d’Arbre aux hérons est celui d’une structure monumentale de 50 m de diamètre, 35 m de haut, sur laquelle 400 personnes pourraient déambuler en même temps. Elle serait constituée de 22 branches végétalisées reliées par des passerelles, belvédères et insectes mécaniques mobiles. A son sommet, deux hérons embarqueraient des visiteurs pour un vol circulaire.

D’après ses concepteurs, son ouverture pouvait permettre aux Machines de l’île d’atteindre le cap du million de visiteurs annuels (contre 591.000 entrées payantes en 2014). Les retombées économiques annuelles pour l’économie locale étaient évaluées à 35 millions d’euros.