Attentats à Paris: Le Zénith de Nantes «veut rassurer» ses spectateurs

CULTURE La plus grande salle de spectacles de l’Ouest a reçu de nombreux messages d’inquiétudes depuis une semaine…

Frédéric Brenon

— 

Le Zénith de Nantes métropole, à Saint-Herblain.
Le Zénith de Nantes métropole, à Saint-Herblain. — F.Brenon/20Minutes

Depuis les attentats parisiens il y a six jours, le Zénith de Nantes métropole dit avoir reçu « plusieurs centaines » de messages inquiets émis par des spectateurs détenteurs de billets ou ayant l’intention d’en acheter. Pour répondre à ces interrogations, les responsables de la plus grande salle de spectacle de l’ouest de la France ont donc tenu ce jeudi à faire le point sur la sécurité du public.

« Le Zénith est, du fait de sa construction, naturellement protégé et difficile à investir. Il y a trois zones de contrôle et de fermeture éventuelle avant d’entrer dans la salle. Nous disposons aussi de 34 issues de secours pour évacuer le public, ça peut aller très vite », indique Daniel Colling, président du Zénith de Nantes et directeur du Zénith de Paris. Le site est également équipé d’une vingtaine de caméras reliées à un PC sécurité en lien avec les secours et la police.

>> Lire aussi : Attentats à Paris : Quelles conséquences en Loire-Atlantique ?

Renfort de policiers armés

Le dispositif humain, lui, a été « renforcé depuis le week-end dernier ». « Pour le concert de Matt Pokora vendredi, où la jauge sera d’environ 5000 personnes, on aura par exemple 48 agents de sécurité et 76 autres agents (contrôle, placement, médical et paramédical) », soit en tout près de 130 personnes, rapporte Denis Turmel, directeur du Zénith nantais. A cela s’ajoute le renfort d’une douzaine de policiers armés, à l’intérieur et à l’extérieur de l’enceinte.

D’autres mesures supplémentaires de sécurité ont été prises par la salle mais « elles doivent rester confidentielles ».

« Pas d’impact sur les ventes pour l’instant »

Malgré l’inquiétude de certains spectateurs, les défections pour le concert de Selah Sue samedi dernier « n’ont pas été supérieures à ce qu’on enregistre d’habitude », notent les dirigeants du Zénith. Aucun spectacle programmé à Nantes n’a, du reste, été annulé pour des raisons de sécurité, contrairement au Zénith de Paris

« Pour l’instant, on ne ressent pas d’impact sur les ventes », constate également Noémie Denat, de Cheyenne production. « Il ne faudrait pas créer de psychose inutile. Même si le risque zéro n’existe pas, les salles de spectacle sont des lieux sûrs », considère Nicolas Nantillet, de la société d’organisation O Spectacles.