Notre-Dame-des-Landes: Après les attentats à Paris, l’évacuation ne semble plus une priorité

PROJET D'AEROPORT La lutte contre le terrorisme bouleverse le calendrier des opérations prévues sur le site...

J.U.

— 

La ZAD de Notre Dame des Landes/SALOM-GOMIS_123013/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1509221254
La ZAD de Notre Dame des Landes/SALOM-GOMIS_123013/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1509221254 — SIPA

Pressentie pour le mois de janvier, après l'annonce de la reprise des travaux, l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes n’est plus un dossier prioritaire après les attentats terroristes de ce vendredi. C’est en tout cas ce que laissaient penser mardi certains représentants de l’Etat.

Interrogé sur Radio Fidélité, le préfet Henri-Michel Comet a répété qu'il fallait se concentrer sur la « lutte contre le terrorisme », une action sur laquelle «nous sommes mobilisés à 100% ».

Le sous préfet confirme l'information

Même son de cloche chez Stéphan de Ribou, sous préfet de Loire-Atlantique, qui a affirmé à nos confrères de Presse Océan que « Notre Dame des Landes n’est pas une priorité dans le contexte actuel ».

D’ailleurs, la publication de l’arrêté relatif au campagnol amphibie (espèce protégée), attendue dans les prochains jours, devrait être reportée. Un texte indispensable au démarrage des opérations.