Nantes: Les mesures préfectorales après les attentats à Paris

TERRORISME 20 Minutes fait le point sur les mesures prises par la préfecture et les manifestations annulées dans la Loire-Atlantique…

Gilles Durand

— 

Rassemblement samedi 14 novembre place du Bouffay à Nantes.
Rassemblement samedi 14 novembre place du Bouffay à Nantes. — F.Brenon/20Minutes

Dans le cadre de l’application de la mesure d’état d’urgence décrétée par le président de la République, la préfecture de Loire-Atlantique a annoncé quelques mesures prises après les attentats qui ont eu lieu à Paris, vendredi soir.

Zones de protection et de sécurité

Les pouvoirs que le préfet de département exerce sous le contrôle du juge sont renforcés. Cette mesure lui permet d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité. Elle permet également d’ordonner la fermeture provisoire des salles de spectacles, débits de boissons et autres lieux de réunion.

Contrôles renforcés aux frontières

Les contrôles aux frontières ont été renforcés et toutes les sorties scolaires ont été annulées. Les services de sécurité sont également en alerte renforcée pour la protection de la population. Notamment les lieux de rassemblement de personnes font l’objet d’une protection accrue. La vigilance des citoyens est nécessaire : être attentif à ses effets personnels dans les lieux publics, signaler avec discernement un comportement suspect.

Maintien du festival les Inrocks Nantes

« Le deuil national doit s’accomplir dans la dignité et la sécurité : il est conseillé durant cette période de ne pas organiser de rassemblements sur la voie publique », souligne la préfecture. Néanmoins, le festival les Inrocks Nantes est maintenu. Une manifestation de soutien aux victimes s'est également tenu à Nantes.

>> Lire aussi Rennes déconseille les rassemblements citoyens