Notre-Dame-des-Landes: Jean-Vincent Placé propose un référendum régional

PROJET D'AEROPORT Avec cette proposition, Jean-Vincent Placé souhaite essayer «de sortir par le haut»...

J.U. avec AFP

— 

Jean-Vincent Placé a quitté EELV vendredi 28 août 2015.
Jean-Vincent Placé a quitté EELV vendredi 28 août 2015. — SIPA

Une proposition pas nouvelle chez les opposants, qui refait parler d’elle ces derniers temps. Jean-Vincent Placé, co-président du groupe écologiste au Sénat, s’est déclaré jeudi favorable à la tenue d’un référendum régional afin de statuer sur le projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

L’idée avait déjà été mise en avant par la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal en mars dernier. Plus récemment, le candidat tête de liste du Front national en Pays de la Loire Pascal Gannat s’est aussi dit favorable à cette initiative.

« Très à l’aise » avec ce référendum

Jean-Vincent Placé a dit vouloir d’abord respecter « la parole du Président de la République » à savoir « pas de travaux avant l’épuisement de l’ensemble des recours » pour, « à la fin », essayer « de sortir par le haut » avec la tenue d'« un référendum sur la région ».

« Les arguments des opposants dont je fais partie sont tellement forts, tant sur le plan écologique », « économique » que sur celui « de l’aménagement du territoire, que nous sommes très à l’aise pour appréhender ce référendum », a soutenu le président de l’Union des démocrates et écologistes (UDE), qui a quitté EELV cet été.

Le 30 octobre, la préfecture de Loire-Atlantique avait annoncé que l’Etat engageait la « reprise des travaux » de ce projet fortement contesté par les écologistes. La ministre de l’Environnement Ségolène Royal a dit son hostilité au projet et a dit souhaiter faire de ce dossier « le symbole d’une bonne gouvernance ».