Nantes : Après l'attaque d'un squat, des centaines de manifestants viennent soutenir les migrants

SOLIDARITE Plus de 350 personnes se sont réunies, ce mardi soir, pour «réclamer des logements dignes pour toutes les personnes migrantes»...

J.U. avec AFP

— 

Le rassemblement en soutien aux migrants s'est tenu place Royale
Le rassemblement en soutien aux migrants s'est tenu place Royale — G. Gobet/ AFP

Elles se sont réunies, mardi soir, pour dénoncer l’attaque contre un squat occupé par une cinquantaine de migrants, cible d’un jet de cocktails Molotov. Rassemblées place Royale, plusieurs centaines de personnes, 350 selon la police, sont ensuite parties en cortège, aux cris de « Solidarité, solidarité », jusqu’à la préfecture.

« Ce rassemblement a pour but d’appeler la population à se dresser contre l’acte innommable et criminel commis dimanche (…) et de réclamer des logements dignes pour toutes les personnes migrantes », a déclaré Jean-Luc Landas, membre du collectif de soutien aux expulsés de la rue des Stocks, à l’initiative de la manifestation.

Vers minuit samedi, alors que les occupants s’apprêtaient à dormir, deux engins incendiaires ont été lancés par un ou plusieurs inconnus par une fenêtre de la maison du quartier Chantenay, squattée depuis près d’un an, provoquant un début d’incendie, éteint par des migrants.

Un deuxième appel à manifester

« Bien que cet acte ne soit pas revendiqué, il porte la marque de groupes "identitaires" d’extrême droite qui font de la chasse aux immigrés et de la haine des étrangers, un fonds de commerce particulièrement nauséabond », a également dénoncé l’intersyndicale CGT-CFDT-Unsa-FSU-Solidaires. Des élus de la ville de Nantes et des représentants de plusieurs partis politiques étaient présents.

Un appel à une deuxième manifestation a été lancé pour ce samedi à 15h, cette fois place du Bouffay.