Folle journée de Nantes: Tout ce qu’il faut savoir de la prochaine édition, sur le thème de la nature

MUSIQUE La 22e édition se déroule du 3 au 7 février à la Cité des congrès de Nantes...

Julie Urbach

— 

Eitetsu Hayashi et le taïko japonais
Eitetsu Hayashi et le taïko japonais — DR

A trois mois de la 22e édition de la Folle journée, qui se déroulera à la Cité des congrès de Nantes du 3 au 7 février 2016, les organisateurs ont levé le voile sur toutes les nouveautés de l’événement, ce mercredi. Ce qu’il faut savoir.

Le thème de la nature

Finis les compositeurs ou les mouvements musicaux, c’est un thème transversal qui est choisi depuis maintenant trois ans par les organisateurs. En 2016, il s’agira de la Nature. « Cela nous évoque bien sûr Les Quatre saisons de Vivaldi, mais quasiment toutes les œuvres sont en fait nées de la nature, estime René Martin, le directeur artistique. Le chant des oiseaux, les ruisseaux, la nature est la première musicienne, et une réelle source d’inspiration. »

De la Renaissance à nos jours, quelque 900 œuvres autour des paysages, des animaux, du printemps, de la nuit ou des tempêtes seront jouées. « Nous allons entendre des choses jamais proposées en concert », annonce René Martin.

Des concerts hors les murs

Si l’épicentre de l’événement restera la Cité des congrès, davantage de concerts « hors les murs » devraient être proposés. René Martin a déjà annoncé qu’une serre du Jardin des plantes devrait recevoir des artistes de musique traditionnelle, probablement chinoise, en fin d’après-midi.

Autre nouveauté, qui vaut pour les prochaines éditions, le concert d’ouverture du mercredi soir, probablement un récital de piano, devrait être joué simultanément dans sept autres villes de la métropole. « Nous sommes en train de sélectionner les communes en espérant que toutes pourront recevoir l’événement dans les prochaines années », confie David Martineau, adjoint à la culture.

Des « projets singuliers »

Souvent définie comme un festival de musique classique, la Folle journée s’essaye cette année encore à de nouveaux styles. A découvrir, du beatbox (grâce à l’artiste Ezra) qui se mêlera au piano, du taïko, ces grands tambours japonais qui évoquent le bois, ou encore différentes expériences immersives. « Nous proposerons au public de se bander les yeux et d’écouter des bruits de la nature pendant 45 minutes », détaille René Martin. Johnny Rasse et Jean Boucault, deux imitateurs d’oiseaux, viendront ponctuer de leurs chants certains concerts.

L’an dernier, quelque 154.000 billets avaient été écoulés. Pour la prochaine édition, la billetterie ouvrira samedi 9 janvier dès 9h à la Cité des congrès de Nantes et simultanément sur Internet.