Bande dessinée: L’aventurier Bob Morane renaît grâce aux crayons d’un Nantais

CULTURE Un premier album de la série «Bob Morane-Renaissance» sortira officiellement le 30 octobre...

Julie Urbach

— 

Dimitri Armand est le dessinateur des nouvelles aventures de Bob Morane Lancer le diaporama
Dimitri Armand est le dessinateur des nouvelles aventures de Bob Morane — J. Urbach/20 Minutes

C’est le nom d’un tube d’Indochine mais surtout celui du héros de quelque 234 romans et 128 bandes-dessinées, vendus à plus de 30 millions d’exemplaires dans le monde. Plus de soixante ans après sa création, Bob Morane (« contre tout chacal, l’aventurier contre tout guerrier »), renaît dans un nouvel album à paraître aux éditions du Lombard vendredi prochain. Exit le look vintage, bonjour la coupe de cheveux moderne. C’est un jeune dessinateur nantais qui a eu la charge de faire revivre le personnage.

L’aventurier dans les années 2015

« On a respecté ce qu’il est, tout en se disant qu’il avait plein de choses nouvelles à raconter, explique Dimitri Armand, 32 ans, qui n’a pas quitté la cité des ducs depuis ses études à l’école d’arts appliqués Pivaut. Son image était graphiquement un peu vieillissante. J’ai repris les personnages sans tenter de me calquer sur ce qui avait déjà été fait. »

Dans ce nouvel épisode, intitulé Les Terres rares, c’est bien dans les années 2015, voire 2020, que le célèbre aventurier atterrit. Secte islamiste, attentats terroristes et attaques de drones vont pimenter la mission de l’ONU dans laquelle il est engagé, au Nigéria. « Bob Morane est un homme généreux et très intelligent qui va décider de mettre ses connaissances au service de tous, décrit Luc Brunschwig, l’un des scénaristes. Dans cet album, ce n’est plus la caricature du personnage qui partait bille en tête. On étudie ce que veulent dire les valeurs de gentillesse et d’altruisme aujourd’hui. »

Huit albums sont déjà prévus, et ces nouvelles aventures semblent pour le moment bien accueillies par les amateurs ou autres sites spécialisés. « Un reboot, ça passe ou ça casse : il faut réussir le grand écart entre les fans et les profanes ! Et ici, ça passe haut la main », juge par exemple le site Planète BD.

Une exposition à découvrir

Pour se faire son propre avis sur ce premier tome, mais aussi découvrir un peu du deuxième (dont la parution est attendue l’an prochain) une exposition se tient jusqu’à la fin de la semaine prochaine à la Maison de l’avocat, sur l’île de Nantes (tous les jours sauf dimanche de 14h à 17h, gratuit). Sur place vous attendent une trentaine de planches, des vidéos sur la renaissance de l’aventurier, mais aussi une rétrospective pour découvrir ou se souvenir des débuts du héros d’Henri Vernes.

Ces vendredi et samedi, à 15h, une séance de dédicaces est organisée avec les auteurs. Plusieurs tables rondes sont aussi prévues. L’album y est disponible à la vente (13,99 euros) en avant-première.