Nantes: La rame voyageurs de la Loco vapeur classée monument historique vandalisée

FAITS DIVERS Quatre voitures, qui datent des années 70, ont été détériorées...

Julie Urbach

— 

Quatre voitures ont été taguées Lancer le diaporama
Quatre voitures ont été taguées — Asso Loco vapeur

C’est un gros coup dur pour la quinzaine de bénévoles de l’association Loco vapeur R1199. Alors qu’elle travaillait depuis quatre ans à la révision intégrale de la machine, l’équipe a eu la désagréable surprise de retrouver quatre des cinq voitures, qui datent des années 70, complètement dégradées. La rame voyageurs, qui avait vocation a devenir monument historique à l’instar de la locomotive, avait été déplacée il y a quelques semaines sur le site de Nantes Etat, derrière le Hangar à Bananes.

« Les voitures sont intégralement taguées, les carreaux ont été cassés, du matériel a été volé, déplore Jean-Pierre Brandy, membre de l’association. Il n’y a pas eu de surveillance, on est au 36e dessous. Pour tout réparer, il y en a pour des milliers d’euros. Sans compter tout le temps de travail qui sera nécessaire. » Un appel au financement participatif avait déjà été lancé pour les peintures de la rame, et plus de 3.000 euros collectés.

Pas de train du Père Noël

Une plainte a été déposée, et l’association est contrainte de revoir ses projets. « Nous avions prévu le retour du train du Père Noël, avec des animations sur des petits parcours entre Nantes et Savenay, et Nantes et Sainte-Pazanne, se désole Jean-Pierre Brandy. Notre matériel est trop ancien et nous ne pourrons pas trouver de voitures de remplacement. Nous sommes donc obligés d’annuler. »