Comment s'occuper à Nantes cet été?

PATRIMOINE Pourquoi ne pas être touriste dans sa propre ville?

— 

Patrimoine
Pourquoi ne pas être touriste dans sa propre ville? Qui peut dire que le musée Dobrée, le Château des Ducs de Bretagne ou le musée d’art n’a plus de secret pour lui? Les musées sont ouverts tout l’été pour permettre aux Nantais et aux touristes de découvrir les secrets artistiques ou historiques de la ville. Des animations pour les familles sont aussi prévues dans plusieurs musées.

Promenades
- A dos d’éléphants
Se promener en dos d’éléphant, grâce à la troupe Royal de Luxe. Pendant 30 minutes, le pachyderme à moteur, qui peut accueillir 35 passagers, fait un tour sur l’Île de Nantes. Il est aussi possible de visiter la Galerie des machines, avec d’incroyables créatures inspirées du monde imaginaire de Jules Verne.
Tous les jours de 10 h à 20 h. Tarifs: 6 euros; réduit 4,50 euros. Gratuit pour les moins de 3 ans. Les renseignements c'est ici.

- Dans les Parcs
Se promener le long de la Loire, de l’Erdre et dans les parcs nantais. Jusqu’au 22 octobre, l’Île de Versailles, le Jardin des Plantes, le parc de Procès, de la Gaudinière et de la Beaujoire sont ouverts de 8h30 à 20h. Les autres parcs et squares de Nantes sont ouverts au plus tard à 8h45 et ferment au plus tôt à 19h30.
Les serres du parc du Grand Blottereau sont ouvertes le mercredi de 10h à 16h et les samedi et dimanche de 10h à 17h.Tarifs: 3 euros pour les adultes, gratuit pour les moins de 18 ans.
Pour ceux qui sont restés des grands enfants, les marionnettes investissent le Jardin des Plantes du mardi au samedi tout le mois de juillet. Rens, le matin au 02 40 48 70 19.


Art contemporain
Découvrez la biennale d’art contemporain «Estuaire 2007», qui propose de nombreuses animations et expositions de Nantes à Saint-Nazaire, au fil de la Loire. Voguez lors de la croisière sur la Loire ou venez vous détendre au Cabaret new burlesque, il y en a pour tous les âges et tous les goûts.
Les renseignements c'est ici.

Baignade
Profiter de la plage. Rien ne sert de courir jusqu’à l’Atlantique, l’agglomération nantaise possède aussi sa plage: la Roche Ballue. Située dans la vallée de Bouguenais, cette ancienne carrière réaménagée en plage avec du gazon, s’ouvre sur un point d’eau ou la baignade est bien sûr autorisée (et surveillée).
Ouverte jusqu’en septembre de 10h30 à 19h.
Tarifs. adultes: 2 euros. 6-16 ans: 1 euro. Gratuit pour les 0-6 ans.
Rens : 02 40 32 29 00

Divertissement
S’amuser dans un parc d’attractions. Rien ne vous empêche de vous contenter des traditionnels cinémas, bowlings, karts, painballs, minigolfs and co. Mais pour ceux qui veulent du changement, l’agglomération de Nantes possède aussi quelques parcs d’attractions.
- Le parc des Naudières, à Sautron, propose plus de 100 jeux, manèges, toboggans, tyroliennes… pour les petits et les grands. Ouvert tous les jours de 10h à 19h. 7,5 euros par personne, gratuit pour les moins de 1 an. Les renseignements c'est ici.
- Les promeneurs préféreront peut-être se perdre dans les 4,4 kilomètres du Labyrinthe de haies à Bouguenais. Ouvert tous les jours de 10h à 19h, fermeture des caisses à 17h30. 6,5euros par personne et 4,5 euros pour les moins d’1,10m. Renseignements.

- Les plus aventuriers peuvent s’essayer à l’accrobranche au parc Acrocime de Treillières. 6 parcours sont disponibles. Ouvert tous les jours de 9h30 à 19h. 6-10 ans: 12 euros. 11-18 ans: 15 euros et 18 euros pour les adultes. Renseignements.

Festivals
-Le festival Aux heures d’été propose des spectacles et des animations variés tout l’été. La semaine du 10 au 13 juillet sera à l’heure marocaine. Des lectures de contes, des séances de cinéma en plein air sont aussi organisées dans les quartiers, du 11 juillet au 15 août. Tous les jeudis soirs à partir de 18h, la place de la Bourse (derrière la FNAC), accueillera des apéros en musique. La cour du château recevra également un bal breton le 17 aout. Renseignements
- Les rendez vous de l’Erdre prendront le relais le week end du 31 août, 1er et 2 septembre. Pendant trois jours, des noms plus ou moins connus du jazz mondial se succèderont sur les scènes du bord de l’Erdre. Cette année, le festival reçoit, et pour la première fois en France, le collectif japonais Shibusa Shirazu, composé d’une soixantaine de musiciens, acteurs, danseurs, qui mêle les arts traditionnels japonais les performances contemporaines à un jazz qui sort des big-bands classiques pour s’aventurer vers le rock, la folk, la house ou le groove. Les renseignements, c'est ici.