Nantes: Huit mois avec sursis pour avoir fait un tour de périphérique à contresens

FAITS DIVERS Samedi matin, un homme a parcouru une quarantaine de kilomètres dans le sens inverse de la circulation...

J.U.

— 

Le périphérique de Nantes (porte de Rezé)
Le périphérique de Nantes (porte de Rezé) — J. Urbach/ 20 Minutes

Il a été condamné à huit mois de prison avec sursis, lundi, pour sa conduite très dangereuse. Samedi, un homme de 50 ans, ivre, a parcouru presque l’intégralité du périphérique à contresens, soit une quarantaine de kilomètres, rapportent Presse Océan et Ouest France.

Après le signalement du véhicule, samedi matin autour de 6h15, des patrouilles de police l’avaient localisé, entre la porte de Rennes et d’Orvault. Malgré les injonctions de s’arrêter, le conducteur avait continué sa route, traversé le pont de Cheviré, enchaîné sur le périphérique sud. « Je n’avais pas vu le sens interdit. Puis, je ne savais pas quoi faire, alors j’ai continué », s’est-il défendu au tribunal, comme le rapporte Ouest-France.

Aucun blessé par miracle

A trois reprises, il a percuté le muret central sans jamais relever le pied. C’est finalement contre un parapet, à la hauteur de la bretelle de l’A11, porte de Gesvres, que la course s’est enfin arrêté enfin.

Par miracle, aucun blessé n’est à déplorer. L’homme, qui a confessé avoir bu après avoir appris de mauvaises nouvelles, ne pourra pas repasser son permis avant un an et devra payer une amende de 150 euros.