Bouguenais: Le Technocampus Océan a ouvert ses portes

INDUSTRIE Le site flambant neuf est une plateforme de recherche partagée par douze entreprises et écoles dédiée à l'industrie navale et aux énergies marines...

Frédéric Brenon

— 

Le Technocampus Océan à Bouguenais. Lancer le diaporama
Le Technocampus Océan à Bouguenais. — F.Brenon/20Minutes

Après le Technocampus EMC2 sur les matériaux composites, une nouvelle plateforme de recherche mutualisée a été inaugurée ce jeudi à Bouguenais, près de l’aéroport Nantes-Atlantique : le Technocampus Océan.

Composé de bureaux et d’ateliers, ce bâtiment flambant neuf de 18.000 m2 accueille pour l’heure douze entreprises (DCNS, Alstom, Dassault, CEA Tech…) et écoles (Université de Nantes, Ecole centrale, ICAM…) locataires pour près de 300 personnels. Les équipes travailleront à l’émergence de technologies et procédés innovants dans le domaine de l’industrie navale et des énergies marines.

Il s’agira par exemple de développer des nouveaux alliages métalliques, mettre au point des robots autonomes de soudage, lutter plus efficacement contre la corrosion, améliorer la simulation numérique…

Un investissement de près de 40 millions d’euros

« L’innovation crée un avantage compétitif dont nous avons particulièrement besoin sur des marchés où nous faisons face à une concurrence internationale de plus en plus féroce. Or sans la collaboration, l’innovation est extrêmement difficile. Il est aujourd’hui primordial de mettre en commun nos expertises et nos ressources », justifie Andreas Loewenstein, directeur stratégie partenariats et innovation chez DCNS.

L’objectif à terme est de faire de la région Pays de la Loire le territoire référence dans le domaine de l’ingénierie et de l’industrie maritimes. Et ainsi créer des emplois.

La réalisation du site aura nécessité un investissement de près de 40 millions d’euros. La région Pays de la Loire, principal financeur (23 millions d’euros), est propriétaire des murs.