Nantes: Une bande d'ados soupçonnée d'au moins 38 cambriolages

FAITS DIVERS Très organisés, les jeunes cambrioleurs, qui sévissaient dans l'agglomération nantaise, volaient des motos, de l'informatique, du matériel hi-fi ou des consoles de jeu...

Julie Urbach

— 

Le butin des perquisitions Lancer le diaporama
Le butin des perquisitions — J. Urbach/20 Minutes

Leur petit manège a pris fin. Cinq jeunes âgés entre 16 et 18 ans, originaires du quartier des Dervallières, ont été déférés au parquet de Nantes ce mercredi, soupçonnés d'avoir commis au moins 38 cambriolages dans l’agglomération nantaise et à Challans (Vendée) pendant les six derniers mois, rapporte ce jeudi la police. Trois d’entre eux ont été placés en détention provisoire.

Alors que le préjudice est en train d’être évalué, les perquisitions révèlent qu’au moins 25 véhicules, mais aussi du matériel informatique, hi-fi et des consoles de jeu ont été dérobés, toujours pendant la nuit, pendant que leurs propriétaires dormaient.

La bande avait un faible pour les moto-cross

« Il s’agit de jeunes très aguerris, qui s’attaquent exclusivement à des pavillons où ils rentrent par effraction, explique Jean-Christophe Bertrand, directeur départemental de la sécurité publique. Ils repéraient leurs cibles lors de virées nocturnes. » La petite bande avait un gros faible pour les moto-cross : certains aimaient d’ailleurs s’afficher au guidon de leurs trophées, et postaient ensuite les photos sur les réseaux sociaux…

Le travail d’enquête et de recoupement de la brigade anti-cambriolages de la sûreté départemental et du bureau des enquêtes du Parquet a finalement permis d’identifier le chef d’équipe : un jeune homme de 18 ans tout juste. C'est notamment la domiciliation de ses parents (l'un aux Dervallières et l'autre à Challans, là où justement ont été commis certains vols) qui les ont mis sur la piste. Des voitures volées avaient été retrouvées brûlées aux abords des domiciles de certaines de ses connaissances.

Arrêtés à la suite d’un accident de la route

Lundi soir, c’est à la suite d’un accident de la route que l’interpellation de « ces stakhanovistes du cambriolage » a eu lieu. Après un énième home-jacking, à Orvault, l'Austin mini (volée) de la petite bande a fini sa route dans un arbre. L’un des jeunes, grièvement blessé, a été transporté par ses coéquipiers au CHU de Nantes. Déjà sur leur trace, les enquêteurs les ont alors cueillis aux abords de l’hôpital.

Deux autres interpellations, dont celle d’une jeune femme, ont eu lieu quelques heures après. Le jeune homme blessé, qui souffre de nombreuses fractures, est toujours hospitalisé. L’enquête se poursuit.