Affaire du footballeur amateur puni car il avait arbitré: le district 44 ne lèvera pas la sanction

FOOTBALL Alors qu'il purgeait encore une suspension, un joueur d'Orvault (DH) avait arbitré un match de deuxième division pour rendre service...

David Phelippeau

— 

Le joueur amateur aura bien un match supplémentaire de suspension.
Le joueur amateur aura bien un match supplémentaire de suspension. — LE LANN/SIPA

Le 20 septembre dernier, l’arbitre du match entre la réserve de la Saint-Médard de Doulon et l’équipe 3 d’Orvault SF en deuxième division de district n’étant pas là, Théo Perdoncin, vingt-et-un ans, joueur d’Orvault SF (DH), se propose de prendre le sifflet. Les deux formations acceptent la proposition. Le district 44 a décidé de le sanctionner. Explications.

Il avait purgé avec l’équipe de DH, mais pas avec celle de 2e division

Quelques mois plus tôt, le jeune joueur avait été suspendu pour quatre matches « pour brutalités » avec l’équipe 1 d’Orvault. Une suspension qu’il avait fini de purger avec cette même formation (DH), mais pas avec l'équipe 3 . Aussi, lorsque le 20 septembre, il arbitre une rencontre qui concerne cette équipe 3 d’Orvault, il était en infraction, selon l’article 226 des RG de la FFF. « Le joueur ne peut être inscrit sur une feuille de match avec une équipe de son club tant qu’il n’a pas purgé sa suspension au regard du calendrier de cette dernière. Toute personne ayant évolué en état de suspension encourt une nouvelle sanction », indique cet article. 

Une application stricto sensu du règlement

Le district 44, qui a envoyé un communiqué, ce mercredi, pour préciser le fond du dossier, indique que de toute façon, « avant même d’avoir pris connaissance de l’absence de l’arbitre désigné, M. Perdoncin avait été inscrit sur la feuille de match comme dirigeant de l’équipe d’Orvault Sports. Même en présence de l’arbitre sur la rencontre, il aurait été en infraction et sanctionné. »

La pétition ne servira à rien

Toujours dans son communiqué, le District 44, « étonné des différentes réactions » concernant ce dossier, a bien réaffirmé la suspension d’un match supplémentaire pour Théo Perdoncin. « La Commission de discipline […] a pris la sanction frappant M. Perdoncin dans le strict respect des règlements qui régissent notre football […] » Quatre autres licenciés ont d'ailleurs été «punis» pour les mêmes raisons que le joueur d'Orvault. La pétition lancée sur le Web ne fera donc pas changer d’avis les instances du football en Loire-Atlantique.