Nantes: Il retrouve sa moto volée six mois après, mais l'affaire tourne mal

FAITS DIVERS L'interpellation du suspect, rendue possible grâce à la propre enquête de la victime, a entraîné un débordement de violences envers les policiers...

F.B.

— 

NANTES, le 28/11/2013, Le commissariat Waldeck Rousseau / illustration
NANTES, le 28/11/2013, Le commissariat Waldeck Rousseau / illustration — Fabrice Elsner/20MINUTES

La police a eu à effectuer une interpellation pour le moins agitée ce dimanche après-midi, quartier Bellevue à Nantes. A l’origine de l’histoire, un homme de 28 ans domicilié à Barbâtre, sur l’île de Noirmoutier en Vendée, victime d’un home jacking le 18 mars dernier au cours duquel disparaissait sa moto de type motocross d’une valeur de 9.500 euros.

Sollicitant son réseau de motards et les clubs de moto, il est parvenu finalement à reconnaître son engin en photo sur les réseaux sociaux, puis à identifier son auteur installé à Nantes. Bien décidée à le retrouver par elle-même, la victime a effectué des surveillances dans le quartier Bellevue du voleur jusqu’à reconnaître formellement sa moto ce dimanche après-midi, vers 15h.

La famille du suspect intervient

Contactée, la police s’est alors rendue sur les lieux, et a interpellé devant son domicile un suspect âgé de 20 ans alors qu’il rentrait la dite moto dans son garage. C’est alors que les choses ont dégénéré.

Les deux sœurs, le père et le frère du mis en cause ont outragé et violenté les policiers. L’un d’eux a reçu un coup de poing au visage. L’auteur de ce coup serait le père âgé de 56 ans et un autre fonctionnaire aurait reçu un coup du petit frère âgé de 19 ans. Une sœur de 25 ans aurait aussi donné des claques et griffé au visage des policiers parce qu’ils interpellaient son frère.

Au final, les membres de la famille ont tous été arrêtés et conduits au commissariat, où ils sont toujours en garde à vue ce lundi matin. La victime, elle, a récupéré sa moto. L’enquête est en cours.