Nantes: Grande opération de ramassage des déchets sur le périphérique

ENVIRONNEMENT Une soixantaine de bénévoles ont déjà répondu présents pour participer à cette collecte citoyenne, samedi matin…

Julie Urbach

— 

Des déchets au bord de la route, porte de Rezé
Des déchets au bord de la route, porte de Rezé — J.Urbach/ 20 Minutes

Ils se préparent à trouver des emballages en tous genres, des paquets de cigarettes vides, des cannettes, mais aussi des couches, des seringues usagées, des bouteilles pleines d’urine ou encore des pneus et des appareils électroménagers… Une soixantaine de volontaires sont attendus, samedi de 9 h à midi, pour une opération peu banale sur le périphérique nantais. Equipés de gilets jaunes et de gants, ils vont participer à la première collecte citoyenne de déchets sur ces bords de la route, alors que se tiennent à Nantes, depuis mercredi, des assises nationales sur ce sujet.

Opération de sensibilisation

Ces bénévoles répartis sur deux zones (autour de la porte de Rezé et dans le secteur Erdre-Gesvres), dont l’équipe est déjà presque complète, auront largement de quoi s’occuper. « Tous les ans, nos agents ramassent près de 500 kg d’ordures pour un kilomètre de voies, explique-t-on à la Direction des routes de l’Ouest, qui pilote l’opération avec deux associations. Les poubelles des postes d’appel d’urgence sont vidées toutes les semaines. Mais les bords des routes, eux, ne sont nettoyés que deux fois par an… »

>> A lire, notre reportage : La décharge au bord de la route

L’opération, qui se veut conviviale, vise aussi à sensibiliser les gens sur les conséquences néfastes de la présence de ces détritus (au-delà de la pollution visuelle), surtout quand ils sont en plastique. « Ce sont ceux qui mettent le plus de temps à disparaître, indique Laurent Authier, président de l’association PP Plastic Pickup. Du bord de la route, ils sont entraînés vers l’océan et peuvent représenter un vrai danger pour les oiseaux et la faune marine. Une fois que l’on sait ça, on se dit que c’est bien de ne pas jeter ses déchets partout, mais qu’il est aussi possible de ramasser ceux des autres. » Le butin, qui sera évalué, sera ensuite trié et recyclé.