De la friture sur la ligne pour la pêche à l'anchois

©2007 20 minutes

— 

Ils ont déjà brûlé des pneus à Nantes, fait des « péages gratuits » au Bignon et à Ancenis... Depuis samedi, les pêcheurs d'anchois de La Turballe (Loire-Atlantique), des Sables-d'Olonne et de Saint-Gilles-Croix-de-Vie (Vendée) bloquent le port de plaisance de Pornichet. Alors qu'il devait cesser hier soir, le blocage risque d'être maintenu jusqu'à mercredi, date du prochain conseil des ministres européens de la Pêche. « Si, mercredi soir, on nous dit qu'on peut retourner pêcher, on lève le blocus », assure Dominique Lebrun, présidente du comité des pêches de La Turballe. Du côté de la police, on redoute des débordements : « Les organisateurs du blocus ont du mal à contenir certains éléments, qui veulent passer la vitesse supérieure. »

Bruxelles Les marins pêcheurs réclament la levée de l'interdiction de la pêche à l'anchois dans le golfe de Gascogne. Mais Bruxelles préconise son maintien jusqu'à l'an prochain, vu la faiblesse des ressources.