Barnier soutient l'anchois

©2007 20 minutes

— 

Les représentants ­des pêcheurs d'anchois ont obtenu hier le soutien du ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Michel Barnier. Ce dernier a annoncé « qu'il allait se battre pour faire rouvrir la pêche », explique Dominique Lebrun, présidente du comité des pêches de La Tur­balle. Les représentants sont cependant inquiets du silence de l'homologue espagnole de Michel Barnier, également concernée par cette pêche.

Les marins, qui demandent à l'Union européenne un quota de 3 000 tonnes d'anchois, font face aux scientifiques qui veulent une interdiction totale de cette pêche dans le golfe de Gascogne jusqu'en juillet 2008, du fait de l'état inquiétant des ressources. « Nous voulons jus­te notre droit au travail », précise Xavier Timbo, vice-président du Comité. Les professionnels vont donc continuer leurs actions jusqu'au 11 juillet, jour où le conseil des ministres européens décidera de l'avenir de la pêche à l'anchois. Hier, ils ont distribué des tracts sur le pont de Saint-Nazaire puis ont marché silencieusement dans La Turballe.