Des cyclistes sur les bords de Loire. Au fond le pont Eric Tabarly.Le quartier Malakoff a Nantes. Illustration tourisme immobilier. Nantes Loire Atlantique Pays de la Loire./SALOM-GOMIS_152334/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1409011709
Des cyclistes sur les bords de Loire. Au fond le pont Eric Tabarly.Le quartier Malakoff a Nantes. Illustration tourisme immobilier. Nantes Loire Atlantique Pays de la Loire./SALOM-GOMIS_152334/Credit:SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA/1409011709 — SIPA

SOCIETE

Grand débat sur la Loire: Le rapport final dévoilé, les franchissements parmi les priorités

Le débat «Nantes, la Loire et nous» a donné lieu à 25 préconisations, rendues publiques ce vendredi...

Près d’un an après le lancement du grand débat citoyen sur la Loire, intitulé « Nantes, la Loire, et nous », le rapport officiel a été remis ce vendredi matin aux maires de la métropole et à sa présidente, Johanna Rolland. Après la phase de consultation, les membres de la commission ont eu la lourde tâche d’éplucher, cet été, quelque 791 contributions écrites et 116 cahiers d’acteurs. Soit plus de 800 pages de propositions, rédigées par 5.000 habitants. Les membres de la commission en ont extrait 25 préconisations.

Elargissement du pont Anne-de-Bretagne, le Transbordeur à évaluer

C’est sur la question des franchissements que l’on trouve les plus concrètes et semble-t-il, les plus urgentes. Si la commission propose « une combinaison de solutions » pour réussir à palier l’engorgement des ponts, elle se dit d’abord favorable « à une optimisation des ouvrages existants », indique Philippe Audic, l’un des cinq membres indépendants de la commission. Devant la croissance annoncée du nombre de franchissements à court et moyen terme, un million en 2020, l’élargissement, voire le doublement du pont Anne-de-Bretagne est à privilégier », complète-t-il. Sur cette question, le rapport invite les élus à « des annonces claires en décembre 2015 ».

La création d’un pont à Transbordeur n’est pas écartée, mais « dans un second temps » car « jugée insuffisamment efficace pour les flux de franchissement ». Pour ce projet, l’enjeu serait donc d’abord d’évaluer le réel apport touristique d’une telle installation. La question d’un tunnel doit aussi être « réinterrogée ». « La commission suggère la création de nouvelles lignes Navibus », indique enfin Philippe Audic.

D’autres propositions qui devront inspirer les élus

Parmi les autres thématiques liées au fleuve, celle des pratiques et usages a fait beaucoup parler. « On a senti un désir très fort de Loire », remarque Jean-Yves Martin, lui aussi membre de la commission. Le développement de la continuité des parcours à pied ou à vélo, l’accroissement des moyens d’accostage pour faciliter les pratiques nautiques ou encore davantage de pratiques festives, comme sur l’Erdre, font ainsi partie des préconisations. Pêle-mêle, et sur d’autres questions, on note enfin « le maintien de la zone d’évitage », « la reconquête de la qualité de l’eau de la Loire », « la valorisation de la pêche professionnelle », ou encore « le renouvellement des espaces de la Petite Hollande ».

La balle est désormais dans le camp des élus de la métropole, avec de premières décisions attendues pour décembre. Johanna Rolland, la présidente de Nantes métropole, a déjà fait état d’un « pari réussi ». Un deuxième grand débat sur le même modèle est d’ailleurs annoncé pour 2016, sur le thème de la transition énergétique.