FC Nantes: «J'ai bien fait comprendre à la direction que je souhaitais partir...», a expliqué Lucas Deaux sur le plateau de Télénantes

FOOTBALL Sur le plateau de l'émission Fous de Foot, le milieu de terrain du FCN a confirmé que l'offre de La Gantoise en toute fin de de mercato l'intéressait...

David Phelippeau
— 
Nantes' French midfielder Lucas Deaux (L) vies for the ball with Bordeaux's French-born Tunisian midfielder Wahbi Khazri (R) during the French Ligue 1 football match between Bordeaux (FCGB) and Nantes on August 30, 2015 at the Nouveau stade (new stadium) in Bordeaux, southwestern France. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT
Nantes' French midfielder Lucas Deaux (L) vies for the ball with Bordeaux's French-born Tunisian midfielder Wahbi Khazri (R) during the French Ligue 1 football match between Bordeaux (FCGB) and Nantes on August 30, 2015 at the Nouveau stade (new stadium) in Bordeaux, southwestern France. AFP PHOTO / NICOLAS TUCAT — AFP

La mise au point. Le milieu de terrain Lucas Deaux (26 ans) ne s’était jamais expliqué sur ce qu’il s’était passé en toute fin de mercato. Pour rappel, une semaine avant la fin du marché, le club belge de La Gantoise, qui est dans le même groupe que Lyon en Ligue des champions, lui avait une offre. Le FC Nantes avait finalement décidé de bloquer le joueur, à qui il reste un an de contrat.

Il voulait partir, Nantes l’a bloqué

Ce jeudi soir, sur le plateau de Fous de Foot sur Télénantes, Deaux s’est confié. « Nantes a dit qu’il n’était pas vendeur. Je leur ai bien fait comprendre que je souhaitais partir. Bien sûr, je n’ai jamais été irrespecteux de l’institution du FCN. J’ai tout fait dans les règles peut-être même un peu trop. C’est peut-être pour ça que je suis resté..» Le milieu de terrain nantais était très intéressé par le projet belge. « Pour moi, c’était un cap à passer. Je sais d’où je viens. J’ai été formé à Reims, je viens de la Ligue 2 et je me suis entraîné sur des terrains dégueulasses. Là, j’avais l’opportunité de jouer la Ligue des champions. Je regardais cette épreuve-là quand j’étais petit en crypté pendant deux minutes car après ça coupait… C’est quelque chose qui me faisait rêver. »

Il est prêt à prolonger mais…

Lucas Deaux a aussi tenu à rectifier certaines choses. « Ça me blesse car on m’a fait passer pour quelqu’un de cupide alors que si j’étais cupide je n’aurais jamais signé au FC Nantes. Le challenge sportif m’intéressait. Après oui, avec le titre de champion de La Gantoise et la Ligue des champions, je triplais mon salaire. Je n’ai pas peur de le dire ! »

L’ancien Rémois a tenu à dire qu’il donnerait tout maintenant « pour atteindre les objectifs du club ». Et une prolongation est-elle en vue ? « Déjà, je n’ai pas refusé de prolonger. Je n’ai pas accepté les conditions qu’on me proposait. C’est différent. La porte est bien sûr ouverte car je suis bien ici. Apparemment, je suis quelqu’un d’important, j’aimerai être considéré comme tel.»