Nantes: La bataille des compagnies d'autocar est lancée, une aubaine pour les voyageurs

TRANSPORTS Depuis cet été, une quinzaine de destinations est accessible depuis Nantes et à petits prix...

Julie Urbach

— 

Les bus Ouibus circulent à Nantes depuis vendredi
Les bus Ouibus circulent à Nantes depuis vendredi — J.Urbach/ 20Minutes

Complet. Ce dimanche après-midi, plus aucune place n’était disponible à bord des deux bus Ouibus qui partaient de Paris pour rejoindre la gare de Nantes. Il faut dire que l’offre, lancée par la SNCF en toute discrétion vendredi, est plus qu’alléchante. « 5 euros pour rejoindre ou quitter la capitale, c’est du jamais vu, estime Hélène, qui a réussi à se procurer un billet. C’est plus de 10 fois moins cher que le train, et niveau confort, il n’y a rien à dire ! »

Nantes-Paris en car pour 10 euros, la nouvelle ligne qui séduit les voyageurs

Depuis cet été, avec la libéralisation du marché des lignes d’autocars voulue par la loi Macron, trois compagnies d’autobus se partagent déjà le marché à Nantes. Toutes proposent des trajets vers Paris pour moins de 20 euros, alors qu’Eurolines était encore au mois de mai la seule structure à assurer cette liaison, en plus de 6 heures de route (avant de continuer vers Prague). La compagnie Starshipper s’est ensuite lancée, avec de premiers billets vendus à 10 euros, en mai. Elle a depuis élargi son offre, vers Brest et Bordeaux.

Succès pour les Nantes-Rennes et Nantes-Bordeaux

Sur ce secteur concurrentiel, Isilines tient la dragée haute. 17 destinations, plusieurs départs par jour, le lancement en août est réussi pour cette filiale de Transdev. Parmi les succès, les lignes vers Rennes (2h à partir de 5 euros) et surtout vers Bordeaux (4h15 à partir de 9 euros), jusqu’alors très mal desservies par le train.

« Nos cars sont pleins avec une forte demande le week-end, au-delà de nos prévisions, indique Sonia Arhainx, directrice d’Isilines. Nantes est pour nous un point très important qui fait le lien entre la Bretagne, toute la côte Atlantique… Nous proposons aussi un trajet direct vers Lyon : tout cela sans passer par Paris. »

L’Allemand Flixbus débarque

Une localisation stratégique mais aussi une forte population étudiante attirée par les petits prix, des atouts également flairés par Flixbus. Le leader allemand du transport en autocar vient d’annoncer son déploiement sur Nantes via des autocaristes partenariats. Courant octobre, la compagnie proposera des liaisons vers Carcassonne, Toulouse via Poitiers et Grenoble.