Loire-Atlantique: A quatre jours de la rentrée, 400 profs attendraient toujours leur affectation

EDUCATION Une manifestation s'est tenue ce vendredi après-midi devant les grilles de l'inspection académique...

Julie Urbach

— 

NANTES, le 02/09/2010 Rentree scolaire au college du pre gauchet, pres du quartier d affaire euronantes
NANTES, le 02/09/2010 Rentree scolaire au college du pre gauchet, pres du quartier d affaire euronantes — © Fabrice ELSNER

Alors que la pré-rentrée des enseignants se déroule ce lundi, une soixantaine d’entre eux s’étaient donné rendez-vous, ce vendredi après-midi, devant l’inspection académique de Loire-Atlantique. A l’appel du Snuipp-FSU, ils venaient protester contre « une préparation de rentrée inadmissible ». Car selon le syndicat, 400 profs de maternelle et primaire (sur 5 800 en Loire-Atlantique) n’ont, à ce jour, toujours pas connaissance de leur affectation. La faute à un nouveau système informatique qui aurait causé erreurs et retards, beaucoup plus nombreux que d’habitude, dans l’attribution des postes.

Des postes qui n’existent pas

« Au début de l’été, on s’est d’abord aperçus que certains collègues avaient été affectés sur des postes qui n’existent pas, rapporte Olivier Douet, représentant du Snuipp. D’autres ne savent pas à qui et où ils iront faire classe dans quatre jours, c’est tout de même un peu court pour bien préparer sa rentrée… »

Affectation des profs : « Mère de trois enfants, je suis nommée à 90 km de chez moi »

Devant la grille, Adeline (prénom d’emprunt) semble désœuvrée. Celle qui s’apprête à vivre sa onzième rentrée scolaire a bien reçu son affectation mais la conteste, tant la décision lui paraît étrange. « J’ai demandé un poste sur lequel je suis depuis plusieurs années mais il m’a été refusé pour un autre, lequel ne correspond pas à mon souhait géographique. Le comble est que celui que je convoite n’est actuellement pas pourvu ! », avance la jeune femme.

Le rectorat se veut rassurant

Au rectorat, on reconnaît des retards dus à « un bug informatique qui a nécessité de tout recommencer ». Mais selon le recteur William Marois, qui se veut rassurant, « 98 % des enseignants du département ont reçu leur affectation vendredi, et ce sera le cas pour tout le monde lundi. » L’inspection d’académie n’a pas donné suite aux sollicitations de 20 Minutes. Une réunion s’y est tenue tout l’après-midi.