Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
FOOTBALLFC Nantes: Moissy attend «son cadeau de Noël» avec la vente (ou non) de Djilobodji

FC Nantes: Moissy attend «son cadeau de Noël» avec la vente (ou non) de Djilobodji

FOOTBALL
Le club de CFA2 de la région parisienne, qui avait accueilli le Sénégalais avant sa venue à Nantes, doit toucher 10 % de la plus-value financière réalisée par le FCN sur l'éventuel transfert de Djilobodji...
NANTES, le 05/10/2013 DJILOBODJI, joueur du FCN los du match contre EVIAN
NANTES, le 05/10/2013 DJILOBODJI, joueur du FCN los du match contre EVIAN - FABRICE ELSNER/20MINUTES
David Phelippeau

David Phelippeau

Tous les matins, depuis plusieurs jours, c’est le même rituel pour Tristan Genêt, le directeur administratif du club de Moissy-Cramayel (CFA 2). « Avant 10 h, je checke dans la presse et sur internet tout ce qui est écrit sur Papy Djilobodji… » Et pour cause : si le défenseur Papy Djilobodji, en fin de contrat en juin 2016, quitte le FC Nantes pour être vendu à un autre club avant la fin du mercato [lundi soir à minuit], Moissy, qui a accueilli le Nantais à son arrivée en France en 2009, touchera 10 % de la plus-value financière réalisée par le FCN. Sachant que Djilobodji a été acheté 100 000 € par Nantes au club de région parisienne. « Depuis une dizaine de jours, il n’y a pas une journée durant laquelle on ne me parle pas de ça », note le directeur administratif.

Près de 150 000 euros si Djilobodji part pour 2 millions

Pour un club au budget d’un peu plus de 500 000 euros, cette somme serait un cadeau tombé du ciel. « Un cadeau de Noël en avance, reconnaît le Tristan Genêt, qui précise toutefois que le budget de son club a été établi sans cette éventuelle rentrée d’argent. Cette somme servirait à investir dans du matériel, à former nos éducateurs etc... » Le directeur a forcément fait le calcul dans un coin de sa tête. Si Djilobodji part pour un peu plus de 2 millions - comme annoncé lors des dernières semaines -, Moissy touchera au moins 200 000 euros. « 150 000 euros car on doit de l’argent à un intermédiaire », corrige Genêt.

Rien si Djilobodji part libre et gratuit en janvier

Cette somme aurait pu être quasiment multipliée par dix il y a un ou deux ans, mais la valeur marchande de Djilobodji a chuté. Tristan Genêt n’a « pas oublié » qu’un jour, le président du FCN Waldemar Kita avait même fixé le prix du défenseur central à… 20 millions ! « On sait que ça aurait pu être plus, mais je vous répète, le club sait où il va sans cette rentrée d’argent. Et puis, on se dit aussi que ça peut être 0 dans cinq jours. » En effet, si Djilobodji ne part pas avant lundi soir minuit, il pourrait quitter Nantes librement et gratuitement en janvier. « On serait dans l’incompréhension totale, avoue Genêt. On aurait l’impression de passer à côté de quelque chose pour le club. Le FCN a tout intérêt à s’en séparer maintenant. Il a déjà perdu Djordjevic pour rien du tout… »

Sujets liés