FC Nantes: Olivier Veigneau pourrait signer en Turquie

FOOTBALL Le défenseur nantais va visiter les installations des clubs de Kasimpasa dans les heures à venir...

David Phelippeau

— 

Le défenseur Olivier Veigneau.
Le défenseur Olivier Veigneau. — F. Elsner / 20Minutes

Olivier Veigneau a peut-être joué son dernier match sous le maillot nantais, samedi soir, à Angers (0-0). Le défenseur nantais sera en Turquie, ce dimanche, en fin de journée pour y visiter les installations du club de Kasimpasa, 13e du dernier championnat de D1 turque. C’est le quotidien Ouest-France qui a divulgué l’information, ce dimanche matin. Le joueur, joint ce dimanche midi par 20 Minutes alors qu’il était à Paris, l’a confirmée.

Le challenge turc l’intéresse fortement

Olivier Veigneau, qui avait été contacté par Malaga en tout début de mercato, n’est pas insensible à cette approche de Kasimpasa. A un an de la fin de contrat avec le FCN, l’ancien capitaine sait qu’il est plus proche de la fin de sa carrière que du début. Par ailleurs, à Nantes, avec l’arrivée de Moimbé, il n’est pas certain du tout d’être titulaire au poste de latéral gauche. En restant au FCN, Veigneau pourrait ainsi se retrouver sans club dans un an et avec une saison quasi blanche dans les jambes… Une situation délicate pour un joueur de 31 ans. Argument non négligeable : le club turc lui offre 3 ans de contrat. Après avoir demandé l’autorisation au président Kita, Veigneau a donc décidé d’aller voir sur place les infrastructures du club de Kasimpasa. Preuve qu’il est plutôt intéressé par ce nouveau challenge.

Nantes le remplacera s’il part…

L’entraîneur nantais Michel der Zakarian n’est pas vraiment favorable à ce départ, mais il ne devrait toutefois pas s’y opposer. « C’est un cadre de notre équipe qui a toujours répondu présent depuis 3 ans que je suis là, regrette Der Zakarian. S’il part, il va falloir le remplacer. C’est une évidence, on ne va pas rester comme ça… » Nantes s’est renseigné sur le latéral gauche de Rennes Ermir Lenjani, mais d’autres pistes seraient aussi à l’étude.