CARTE. Loire-Atlantique: Où se baigner en plein air, sans se rendre à la mer

LOISIRS Une petite dizaine de plans d'eau douce sont accessibles pour se rafraîchir, dans le département...  

Julie Urbach
— 
La piscine des Dervallières, à Nantes
La piscine des Dervallières, à Nantes — J. Urbach/20 Minutes

Marre des embouteillages au retour de la plage ? Quand même envie de faire trempette par cette forte chaleur, et peaufiner votre bronzage ? Une petite dizaine de plans d’eau douce dans le département sont surveillés et accessibles aux baigneurs tout l’été, dont certains à partir de ce mercredi ou ce week-end. De bons spots qui gagnent à être connus, d’autant que la qualité de ces eaux est « très bonne, voire excellente dans 85 % des sites de la région », selon l’Agence régionale de santé (ARS). Il y a aussi les piscines en plein air !

A 15 minutes (même pas)

Pour les plus pressés, c’est à la Roche-Ballue que ça se passe : le site se situe à Bouguenais, à 15 km à peine du centre-ville, et est même accessible en bus ! Sur place, un joli plan d’eau, espace pour les plongeons, barbecues en plein air, et plein d’activités sportives pour les enfants. Mais l’entrée est payante : 3 €. Les plus citadins pourront, eux aussi, s’accorder une pause fraîcheur. A Nantes, la piscine en plein air des Dervallières, son bassin de 25m, grands plongeoirs et pataugeoire, a rouvert ses portes. « On a déjà fait une journée à 1 300 entrées, y sourit-on. L’été s’annonce bien ! » La température de l’eau y est de 28 °C en moyenne.

 

Le site de la Roche-Ballue - Mairie de Bouguenais

A environ 30 minutes

Au sud, le lac de Saint-Philbert de Grandlieu (parc de la Boulogne) accueille les baigneurs à partir de lundi prochain. A l’Est, aux portes du Maine et Loire, le plan d’eau d’Oudon est surveillé à partir de ce mercredi, tous les après-midi sauf le lundi, jusqu’au 31 août. « Une partie est réservée à la baignade, l’autre à la pêche à la truite ou au brochet, explique-t-on à l’office du tourisme du pays d’Ancenis. On peut aussi faire une promenade autour du lac : le tour fait environ 500m. »

A environ de 45 minutes

Avant d’arriver sur la côte, sur la route de Paimboeuf, le lac de Saint-Viaud est de nouveau accessible tous les après-midi, après dix ans de fermeture due à la présence de cyanobactéries dans l’eau. « Le cadre est super, avec une nouvelle plage en sable et une partie gazon, s’enthousiasme Roch Chéraud, le maire de la commune. Les baigneurs peuvent en plus profiter des acrobaties des téléskis nautiques qui se pratique juste à côté. »

Au nord, cinq plans d’eau douce sont à découvrir : les plus proches sont l’étang de Buhel à Plessé et le lac de Vioreau, à Joué-sur-Erdre, où des initiations au Paddle seront proposées pour la première fois cette année (surveillés dès samedi). A noter, celui de Nozay, sur la route de Rennes, est fermé cet été et la baignade interdite, faute de surveillance.

Encore un peu plus loin

L’étang Aumée à Fegreac, non loin de Saint-Nicolas de Redon, propose lui aussi une base nautique et espace de baignade. Dernier spot dans le département, l’étang des brières du bourg à Saint-Lyphard, en Brière.