FC Nantes: «Oui, il y a eu des contacts avec Malaga, mais ça ne s'est pas fait», raconte Olivier Veigneau

INTERVIEW Le défenseur du FCN a bien été contacté par le club espagnol, mais il a refusé la proposition, faute de garanties financières suffisantes...

David Phelippeau
— 
NANTES, le 25/10/2013 Olivier VEIGNEAU joueur du FCN lors du match FC Nantes contre Lille
NANTES, le 25/10/2013 Olivier VEIGNEAU joueur du FCN lors du match FC Nantes contre Lille — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Depuis plusieurs semaines, des sites espagnols indiquent qu’Olivier Veigneau (29 ans) devrait s’engager avec le club espagnol de Malaga. Le défenseur nantais, lié au FC Nantes pour encore une année et qui a vu débarquer un concurrent à son poste [Wilfried Moimbé], s’explique enfin et rétablit quelques vérités.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’il s’est passé avec le club de Malaga ?

Il y a eu des contacts en tout début de vacances. Et il y a dix jours, quand c’est sorti dans la presse, c’est le moment où j’ai su que ça ne se ferait pas.

Avez-vous vraiment passé une visite médicale et visité les installations comme on a pu le lire ?

Non, je n’ai jamais passé de visite médicale. Le jour où j’étais censé la passer, j’étais dans l’avion de retour des Etats-Unis.

Pourquoi ne pas avoir accepté cette proposition espagnole ?

On me proposait de signer pour deux années, plus une en option, mais j’ai émis des réserves quant aux garanties financières. Je me suis renseigné sur le contexte qui est compliqué et pas clair. Je n’ai pas foncé tête baissée. Je suis quelqu’un de réfléchi qui ne veut pas prendre n’importe quel risque. En partant là-bas, je prenais un risque financier. On entend souvent parler des retards dans les paiements de salaire. Tout ça m’a troublé, refroidi et interrogé.

Le FCN dit ne pas avoir été mis au courant de ce contact pour vous ?

Le FC Nantes aurait été au courant s’il y avait eu une visite médicale, si ça avait été plus loin. Là, il y a eu une prise de contact et une discussion avec mes agents c’est tout.

On a aussi entendu que vous pouviez partir jouer aux Etats-Unis ?

Ah bon ? Il faut être honnête, il me reste une année de contrat. Je reste ouvert à toute proposition, mais maintenant il n’y a  eu aucun autre contact concret que celui de Malaga.

Dans quel état d’esprit êtes-vous pour cette reprise ?

Je ne suis pas arrivé, vendredi, en traînant les pieds. J’ai vraiment la tête au FC Nantes. J’ai envie de faire une bonne préparation. Aujourd’hui, rien ne laisse présager un départ pour moi.

Cherchez-vous une porte de sortie ?

Je ne me mets pas plus de pression que ça. Je ne travaille pas activement pour partir, je laisse les choses venir. Mon temps n’est pas fini au FCN. Je m’investis à fond. Je suis en fin de contrat en fin de saison. Si je dois passer par là [arriver en fin de contrat], je passerai par là. Si entre-temps, j’ai un signe de mes dirigeants, ça sera tant mieux.