Nantes: Le festival de cinéma Sofilm dévoile la programmation de sa première édition

LOISIRS L'événement se déroulera dans trois cinémas nantais et différents lieux, du 8 au 12 juillet...

Julie Urbach
— 
Les aventures de Rabbi Jacob
Les aventures de Rabbi Jacob — DR

Les aventures de Rabbi Jacob suivi d’une rencontre avec Chantal Goya, la Palme d’or 1984 (Paris, Texas) diffusée gratuitement et en plein air au Jardin des plantes, des documentaires et fictions autour de l’univers du foot… Le festival de cinéma du magazine Sofilm « Sofilm summer camp », qui tient sa première édition du 8 au 12 juillet à Nantes, vient de dévoiler sa programmation, bientôt mise en ligne.

D’abord, une quinzaine de « cartes blanches » ont été données à des personnalités du cinéma ou d’autres univers. Présidente du festival, Rachida Brakni présentera par exemple Cockfighter (le 12 juillet au Concorde) tandis que le réalisateur Sitraka Randriamahaly animera une soirée autour d’une sélection de courts-métrages de Madagascar (le 9 juillet au Katorza).

Sortez les tongs et les parasols, SoFilm débarque à Nantes pour son premier festival (08-12/07). Communiqué : pic.twitter.com/KnslOV7A6L
— SoFilm Summer Camp (@SoFilmFestival) June 10, 2015

Films en plein-air et avant-premières

Tous les soirs, un film culte sera projeté en plein air à la cale des sous-marins autour de 22h45 (au pied de la grue jaune), à commencer par French Connection de William Friedkin (le 8 juillet). L’équipe du festival a aussi choisi de diffuser six films « parmi les plus enthousiasmants et les plus attendus de 2015 » dont certains font partie de la sélection du festival de Cannes 2015 : Gaspar Noé sera présent pour présenter son nouveau film Love (le 11 juillet à 22h). The Lobster, Mia Madre, Much Loved et Cemetery of Splendour complètent l’affiche.

A ne pas louper, une programmation spéciale So Foot, proposera des débats autour des films Standard, Les Arbitres, United Passions et A nous la victoire. Vendredi 10 juillet, le chroniqueur de Sofilm Benoït Forgeard propose une nuit spéciale au Concorde autour de quatre films d’anticipation français. Le fondateur de la société Wild Bunch Vincent Maraval animera une master-class autour de la question « Pourquoi faut-il prendre des risques »

Le festival, qui se tient dans trois cinémas nantais (Gaumont, Concorde et Katorza) et dans différents lieux de la ville, se définit comme un « événement cinématographique qui dépasse le cercle des connaisseurs pour accueillir tous ceux qui partagent un goût pour le cinéma ». Des rendez-vous seront aussi prévus au Nid ou à Stereolux.