Loire-Atlantique: Jérôme Pineau va devoir passer son Tour

CYCLISME Le Nantais Jérôme Pineau ne participera pas à son 14e Tour de France d’affilée. Il espère toutefois briller aux championnats de France qui se déroulent à la fin du mois de juin en Vendée...

Guillaume Leroux

— 

Avec sa petite caméra, Jérôme Pineau tenait une chronique pour BeIn sports, lors du dernier Tour d'Italie.    AFP PHOTO / LUK BENIES
Avec sa petite caméra, Jérôme Pineau tenait une chronique pour BeIn sports, lors du dernier Tour d'Italie. AFP PHOTO / LUK BENIES — AFP

En fin de contrat avec l’équipe IAM cycling, Jérôme Pineau (35 ans) pourrait mettre fin à sa carrière de cycliste professionnel en fin de saison. « J’ai envie de faire encore une année chez les pros, confie-t-il. Je déciderai avec ma famille en juillet et personne ne choisira pour moi. En tout cas, j’ai envie de bien finir de ma carrière. »

Celle-ci aura été riche de 13 Tours de France consécutifs de 2002 à 2014. Il n’en disputera probablement pas plus. Comme il l’a annoncé, ce jeudi, dans les colonnes de Ouest-France, il renonce à l’édition 2015. « L’équipe m’a expliqué que ma présence sur le Tour était conditionnée à certaines contraintes (…). M’obliger à faire mes preuves, je ne m’en sens pas capable. »

Au service de ses leaders

Pour participer au Tour, son équipe lui demandait de gagner l’une des trois courses en ligne qu’il lui reste à disputer avant le départ de la Grande Boucle. Pas un cadeau pour un coureur qui n’a plus levé les bras depuis quatre ans. « C’est vrai que je n’ai pas gagné énormément mais j’ai gagné avec beaucoup de coureurs (Cavendish, Chavanel,…) en tant qu’équipier et ça, c’est une vraie satisfaction. La reconnaissance de mes leaders me suffit amplement. J’ai touché à mes rêves par l’intermédiaire des autres. »

Futur homme de médias ?

Vainqueur d’une étape du Tour d’Italie en 2010 et porteur à plusieurs reprises du maillot à pois sur le Tour de France, le Nantais se réjouit d’avoir fait « une belle carrière pour un coureur moyen ». Une carrière qu’il aimerait bien conclure par une victoire de prestige. « Le circuit des championnats de France à Chantonnay (85) me plaît bien. J’aimerai devenir champion de France et j’ai bon espoir que cette année soit la bonne. »

Viendra ensuite l’heure de songer à la suite, à l’après-carrière. Jérôme Pineau ne devrait pas se torturer l’esprit très longtemps. « Je veux me reconvertir dans les médias, prévient-il. Je suis déjà à l’écoute de ce qui se propose et je ne veux pas rater les opportunités. Le train ne passe qu’une fois. » Brillant consultant lors des championnats du Monde 2013 pour BeIn sports, le Nantais ne devrait pas avoir de mal à trouver un micro. Et même, pourquoi pas, dès cet été.