Ligue 2: Denis Renaud n'a «jamais douté»

FOOTBALL L’ancien entraîneur historique de Carquefou (2002-2014), Denis Renaud, s’est engagé pour les deux prochaines saisons avec le Paris FC, promu en Ligue 2...

Propos recueillis par Guillaume Leroux

— 

Après un an de chômage, Denis Renaud va retrouver un banc de touche.
Après un an de chômage, Denis Renaud va retrouver un banc de touche. — © Fabrice ELSNER

« Si vous appelez pour me proposer des joueurs, merci de le faire par mail ou par SMS ». Denis Renaud (41 ans) n’a pas mis longtemps pour modifier l’annonce de la boîte vocale de son téléphone mobile. Nouvel entraîneur du Paris FC, promu en Ligue 2, l’ancien entraîneur historique de Carquefou (2002-2014) est déjà en préparation active de la saison à venir.

A quand remontent vos premiers contacts avec les dirigeants du Paris FC ?
Le président Pierre Ferracci voulait déjà me recruter il y a quatre ans lorsque le club évoluait en CFA. J’avais refusé sa proposition car je me plaisais à Carquefou et que les installations du PFC n’étaient pas d’aussi bonne qualité qu’aujourd’hui. Nous nous sommes ensuite revus régulièrement lors des rencontres de championnat entre Carquefou et le PFC. En fin de saison, ça a été assez vite, je n’ai eu besoin que de quelques jours de réflexion. Je suis très content de retrouver les terrains, très heureux que le président m’accorde sa confiance.

Vous sortez d’une saison de chômage, commenciez-vous à douter, à vous dire que vous ne retrouverez jamais de clubs ?
Non, je n’ai jamais douté, je ne me posais pas beaucoup de questions. J’ai eu la chance, pendant cette saison, d’avoir des contacts et des sollicitations de clubs de CFA 2, de CFA, de National et de Ligue 2. Sans ces contacts, j’aurai évidemment réfléchi à la suite de ma carrière.

Dans quel état d’esprit abordez-vous ce nouveau défi ?
J’ai eu la chance d’entraîner à tous les niveaux et je suis très content de découvrir un nouveau championnat. J’avais besoin de repousser mes limites et envie de retrouver l’odeur d’un vestiaire. Le Paris FC est un club qui a besoin de se structurer, comme Carquefou lorsque je suis arrivé.

Que connaissez-vous du championnat de Ligue 2 ?
J’ai pu voir beaucoup de matches de L2 l’année dernière. C’est un peu le bon côté du chômage, ça laisse des disponibilités pour aller dans les stades J’ai pris le temps d’observer les joueurs, les équipes de National également. Je ne suis pas dans l’inconnu le plus total.