L'académie prête à assouplir la carte scolaire

©2007 20 minutes

— 

« On touche à l'affectation et pas à la sectorisation. » Paul Desneuf, le recteur de l'académie de Nantes, a présenté hier les mesures du gouvernement sur l'assouplissement de la carte scolaire. Pour satisfaire davantage de familles, le ministère de l'Education, relayé par les rectorats, a repoussé la date de demande des dérogations scolaires, qui touchent essentiellement les futurs élèves de sixième et de seconde. « Les familles ont désormais jusqu'au 30 juin et les réponses seront données au plus tard le 20 juillet. » Dans le département, 373 demandes pour l'entrée en seconde ont déjà été déposées pour la rentrée prochaine. Les dossiers sont à adresser aux inspections académiques « et non pas aux chefs d'établissement, ce ne sont pas eux qui décident, mais les inspecteurs académiques ». « Tant qu'il y aura de la place dans les collèges et lycées demandés, nous accepterons des dérogations, assure le recteur. Cela va dépendre des capacités des salles de classe et des cantines scolaires mais aussi des enfants du secteur, qui restent bien sûr prioritaires. »

De nombreux parents s'inquiètent déjà que les établissements moins cotés se vident de leurs élèves. « Les collèges et lycées très demandés ne pourront pas accueillir des centaines d'élè­ves avec une dérogation, estime Paul Desneuf. Dans les autres établissements, il y aura au maximum dix à quinze élèves de moins. Le ministre [Xavier Darcos], s'est engagé à leur laisser les mêmes moyens financiers et humains. » Les associations de parents d'élèves seront reçues demain soir au rectorat.