Du sursis pour avoir mis le feu aux radars

©2007 20 minutes

— 

Un simple avertissement. L'automobiliste qui avait mis le feu au radar au Val-de-Chézine dimanche soir a écopé hier de six mois de prison avec sursis. Il avait également tenté d'incendier le radar situé entre les portes de Rennes et de Sautron, et a été arrêté alors qu'il s'approchait de celui d'Atlantis. L'homme, originaire de Couëron, avait alors 1,8 g d'alcool dans le sang.

A l'audience, ce chef d'entreprise de 41 ans a expliqué avoir voulu se venger de la perte d'un point sur son permis de conduire, après un excès de vitesse en janvier. « J'ai des problèmes d'alcool, surtout le week-end, a expliqué le prévenu. En semaine, au resto, je ne bois que de la Badoit. » Un abus de boisson qui lui permettrait d'oublier les « tracasseries » que lui procure sa PME de quatre salariés. Son permis a été suspendu un an.