Nantes: Un concours unique au monde pour élire la rose à la meilleure odeur

EVENEMENT La 12e biennale de la rose parfumée se tient ce week-end au parc floral de la Beaujoire. Samedi et dimanche, de nombreuses animations autour de cette fleur sont proposées…

Julie Urbach

— 

Illustration de roses
Illustration de roses — Rick Bowmer/AP/SIPA

Ça sent bon le week-end. A partir de ce vendredi et jusqu’à dimanche, la 12e biennale de la rose parfumée se tient au parc floral de la Beaujoire. Depuis ce matin, de grands nez venus des quatre coins du globe participent à un concours unique au monde : ils sont chargés d’élire la fleur à la meilleure odeur, après les avoir jugées sur le plan esthétique.

« Les roses ont une palette olfactive très variée indique Laure Guillemette, responsable de l’événement au service des espaces verts de la ville. On peut retrouver des notes d’agrumes, d’épices, de fruits exotiques… ou plus florales. La gagnante d’il y a deux ans, Sweet Delight, avait un puissant parfum, des notes vertes et fruitées. »

L’une des plus belles roseraies de France

Une fois le concours terminé, 10.000 curieux sont attendus dans les allées du parc, qui abrite l’une des roseraies les plus belles de France. Car avec 20.000 rosiers de quelque 1.600 espèces, cet espace de cinq hectares a reçu de la société mondiale des roses, en 2009, le prix du Garden of excellence, détenu par seulement quatre roseraies dans l’Hexagone.

Le parc floral de la Beaujoire - Ville de Nantes/DR

Samedi et dimanche, le public pourra ainsi se mettre dans la peau des jurys parfumeurs et remettre un prix à leur fleur préférée. Les curieux pourront retrouver les gagnantes des précédentes éditions et leurs caractéristiques dans la fameuse Ellipse des médaillés.

Des animations gratuites

De nombreuses animations gratuites sont également prévues : ateliers de rempotage, démonstration de distillation, conseils de jardinage, confection de bouquets, origami ou ateliers d’écriture…

On pourra aussi y croiser des Potanés, ces curieuses œuvres de Claude Ponti, invité spécial de cette édition. Cerise sur le gâteau, « début juin est la meilleure période pour les rosiers qui sont au maximum de leur floraison », signale Laure Guillemette.