Pro B: L'Hermine de Nantes sort avec les honneurs

BASKET-BALL Handicapés par une entame de match ratée, les Nantais ont été battu par Antibes. Ils sont éliminés en quart de finale des playoffs, non sans avoir longtemps rivalisé avec un des favoris à la montée en Pro A...

Guillaume Leroux

— 

Les joueurs de l'Hermine sont éliminés, mais n'ont jamais renoncé.
Les joueurs de l'Hermine sont éliminés, mais n'ont jamais renoncé. — Archives Hermine de Nantes

C’est une défaite qui laissera des regrets éternels. Une défaite que les Nantais auraient pu s’éviter s’ils n’avaient pas attendu le quart d’heure de jeu pour démarrer leur match. Comme lors des deux autres rencontres de ces quarts de finale, les joueurs de Franck Collineau ont raté leur entame. Menés de vingt points au bout de sept minutes de jeu (7-27), ils se sont tirés une balle dans le pied. « Sur les trois matches, on prend un rush en début de partie que l’on n’a réussi à remonter que lors du premier match », analysait Alexis Desespringalle.

Les Nantais auront au moins eu le mérite de ne jamais renoncer. A la pause, l’écart n’était déjà plus que d’onze points, et à force de courage et d’abnégation, et grâce aussi à la petite baisse de régime de Will Solomon, le maître à jouer antibois, les coéquipiers de Nicolas Gayon, qui disputait là son dernier match sous le maillot de l’Hermine, recollaient petit à petit (53-59, 26’). Le public se remettait à y croire mais dans les derniers instants du troisième quart-temps, l’Hermine ratait deux grosses occasions de recoller au score. Antibes en profitait et inscrivait un 8-0 qui mettait fin aux espoirs nantais. « On s’est usés à revenir, concédait l’entraîneur nantais. C’est dommage car si on avait été aussi agressifs dès l’entame, le résultat aurait pu être différent. »

« On a manqué de lucidité en attaque »

Dans le dernier quart-temps, les Nantais puisaient, une nouvelle fois, dans leur réserve pour refaire leur retard. Avec Alen Durham et Alexis Desespringalle à la baguette, ils semaient le doute dans les têtes antiboises et revenaient même à trois petites unités de leur adversaire (79-82). Durham et Warren avaient même la balle d’égalisation au bout des doigts mais ils échouaient. « On s’est tellement donné défensivement que l’on n’a parfois manqué d’un peu de lucidité en attaque. C’est dommage, il y avait vraiment un truc à faire. »

L’entraîneur nantais, forcément déçu, préférait, lui, retenir, l’état d’esprit de son équipe. « Nous avons réalisé une deuxième phase de championnat excellente. C’est rare dans une carrière de coach de vivre des moments pareils. J’aimerai beaucoup repartir avec le même groupe l’année prochaine pour continuer à se structurer, mais malheureusement, ce ne sera pas le cas. Il faut que l’Hermine se donne les moyens de devenir une place forte de la Pro B.

La saison n’était pas terminée depuis une demi-heure que déjà, on se plongeait dans les préparatifs de la suivante.

NANTES – ANTIBES 79 – 85 (11-27, 26-21, 30-22, 22-15).
NANTES : Durham 22 points, Relphorde 12, Warren 15, Gayon 6, Morlende puis N’Diaye 1, Cissé 2, Desespringalle 19, N’Kounkou 2, Calvez.
ANTIBES : Blue 16, Solomon 28, Spralja 6, Atamna 10, Cabarrot-Luwawu 6 puis M’Bida 4, Bourdillon 6, Aboudou 1, Aded Hussein, Diarra 8.