Nantes: Le caveau déjà occupé par un mystérieux cercueil, il doit enterrer son épouse ailleurs

SOCIETE L'homme, habitant à La Chapelle-sur-Erdre, n'a pas eu d'autre choix que de racheter un nouveau caveau...  

J.U.

— 

Illustratrion d'un cimetière à Roubaix
Illustratrion d'un cimetière à Roubaix — G. Durand/ 20 Minutes

La place était déjà prise. Alors qu’un homme souhaitait inhumer sa défunte épouse dans le caveau familial, à La Chapelle-sur-Erdre, il a eu la désagréable surprise de s’apercevoir qu’un cercueil y avait déjà été placé.

Sauf que selon le journal Ouest-France, qui rapporte cette étonnante histoire, aucun document dans les fichiers de la mairie ne fait mention d’inhumation d’un corps à cet endroit. Et c’est bien là que les choses se corsent : le cercueil, non identifié, ne peut être exhumé sans l’accord de la famille, qui reste elle aussi inconnue.

Un nouveau caveau

Pour l’enterrement de son épouse, l’homme n’a donc pas eu d’autre choix que de racheter un nouveau caveau… pour un coût de 1.925 euros. La commune a accepté de prendre en charge cette somme. Quant au mystérieux cercueil, il n’a pas bougé. Selon Ouest-France, sa présence pourrait résulter d’une erreur des services de la ville, « commise vraisemblablement avant 1921 ».